Des TER pour remplacer Rhônexpress ?

Publié le 27/04/2019

Dans le cadre du débat public sur le nœud ferroviaire lyonnais, SNCF Réseau vient de présenter des études complémentaires concernant une évolution de la desserte de Saint-Exupéry avec des liaisons entre l’aéroport et les gares de Perrache et de la Part-Dieu aussi rapides que Rhônexpress et vraisemblablement moins chères.

Voici des études qui tombent à point nommé. Au moment où le Sytral va entamer le 30 avril la renégociation du contrat liant la collectivité à Rhônexpress, SNCF Réseau a présenté jeudi dernier à Pusignan des scénarios d’évolution de la desserte de Saint-Exupéry qui englobent des liaisons TER de la gare. Certes, il s’agit là du débat public en cours sur le noeud ferroviaire lyonnais. Certes, le maître d’ouvrage a bien précisé d’emblée qu’il s’agissait d’études complémentaires réalisées « à la demande de l’Etat« , histoire de s’en départir un peu, la montée en charge de Saint-Exupéry concernant les TGV ne faisant manifestement pas partie de ses priorités. Reste qu’il est difficile de ne pas lier ces travaux au débat actuel sur le prix des trajets avec Rhônexpress et le fait que cette desserte de l’aéroport bride le développement du tram T3 qui circule sur la même ligne.

Desserte TER de Saint-Ex

SNCF Réseau a présenté trois scénarios. Le premier consiste en une desserte TER – inexistante aujourd’hui – de Saint-Ex depuis Grenoble et Chambéry. Pour un coût peu élevé (10 millions d’euros + l’équipement des TER), il permettrait de décharger un peu la Part-Dieu.

Le deuxième scénario est certainement le plus intéressant. Il prévoit en plus de prolonger les lignes partant de Clermont-Ferrand ou Roanne à destination de la Part-Dieu et Perrache vers Saint-Exupéry. Idem depuis Saint-Etienne. Quelque 25 gares seraient ainsi reliées à l’aéroport (Bourgoin, Tarare, Saint-Chamond, Givors, Vénissieux mais aussi gare de Vaise). Plus de rupture de charge à la Part-Dieu afin de prendre Rhônexpress pour ceux qui ont un avion et un temps de trajet compétitif puisque SNCF Réseau affiche une liaison Part-Dieu / Saint-Exupéry en 30 minutes, soit le temps de Rhônexpress, et 28 minutes depuis Perrache ou une heure depuis Saint-Etienne. A quel prix  ? Les 800 millions d’euros de la partie nord du CFAL (contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise), déjà déclarée d’utilité publique, auxquels s’ajoutent 70 millions. Même si on est encore loin de parler des tarifs de transport, on imagine mal que le TER soit plus cher que Rhônexpress (28,30 euros l’aller-retour aujourd’hui). Dommage qu’aucun élu du Sytral n’ait été présent jeudi soir pour s’exprimer sur de telles perspectives !

Report de TGV sur l’aéroport

Le troisième scénario, dit de rupture, consiste en plus des deux premiers à reporter des TGV desservant actuellement la Part-Dieu sur Saint-Exupéry. Cela désengorgerait Lyon mais nécessiterait l’extension de la gare TGV de l’aéroport et la création d’une gare TER. Surtout, il n’y aurait plus besoin de voies supplémentaires entre Saint-Clair et la Guillotière qui représentent aujourd’hui l’essentiel des investissements permettant de desserrer le noeud ferroviaire lyonnais (1,5 milliard en surface, 3 milliards en souterrain). Comparés à cette économie, les 350 millions de ce scénario – auxquels s’ajoutent les 1,2 milliard du CFAL nord – paraissent peu. Reste que SNCF Réseau prévient d’ores et déjà que cette déportation des TGV pourrait se traduire par une baisse du trafic, un certain nombre de Lyonnais se détournant alors du train. Sans parler de la fin de non recevoir politique à un tel projet, Gérard Collomb ayant toujours exclu cette hypothèse.

Ces trois scénarios n’ont guère suscité d’émois parmi les participants à la réunion publique de Pusignan. La seule chose qui les importe aujourd’hui étant que le CFAL ne passe pas chez eux.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Des TER pour remplacer Rhônexpress ?

  • MARC ANTOINE dit :

    Le CFAL pourrait passer par la gare de Saint Exupéry ?

  • MARC ANTOINE dit :

    Le CFAL pourrait passer par la gare de Saint Exupéry ?

  • PAUL Gabriel dit :

    Rhônexpress a été financé pour l’essentiel (à 85%) par les contribuables du Département du Rhône et depuis 2015 par ceux de la METROPOLE.
    Il est normal que le SYTRAL en reprenne l’entière métrise avec desserte « Tram T3 et Bus » de St Exupéry.
    Il faut résilier le plus rapidement de contrat Rhônexpress.

    Ci-dessous la situation de Rhônexpress.

    Bonjour
    Je souhaite dans vos négociations du 30avril avec Rhônexpress que le contrat soie résilié.
    A cette éventualité que j’ai déjà évoqué le 17 Avril je crois que l’on peut porter à la connaissance des les lecteurs de « MOBILES » les éléments ci-dessous.

    Le cout de réalisation de Rhônexpress c’est 120 millions d’euros.
    ———————–
    Le contrat n’a pas été le négocié par le SYTRAL mais le Département « Mr MERCIER » propriétaire de la ligne de l’EST.
    ————————
    Le département a fourni une subvention de 40 millions d’euros sur les 120 du cout total.

    Les actionnaires « Vinci, Transdev, Caisse des dépôts » ont fournis 17 millions d’euros.

    Le reste a été emprunté 63 millions.
    Cet emprunt est remboursé tous les ans pour un montant de 3.25 millions d’euros durant 30ans « 2008à 2038 » par le Département et le SYTRAL depuis 2015.
    A ce jour le montant du remboursement avoisine les 5 millions d’euros ce qui fait prés de 100millions d’euros que la METROPOLE « nos impôts » via SYTRAL verse à Rhônexpress jusque à la fin du contrat.
    —————————————————————
    Rhônexpress n’assure que les couts de fonctionnement, l’infrastructure est déjà la propriété du SYTRAL.
    Rhônexpress :
    Chiffre d’affaire environ 12à 15millions « moyenne : 1,2 à 1.5millions de passagers à 10euros ».
    Résultats « Bénéfice net » : environ 1,3millions d’euros
    —————————————————————–
    Le contrat Rhônexpress va être renégocié je pense qu’il faut aller vers la résiliation.
    —————————–
    Rhônexpress (chiffre d’affaire 11 à 15 millions d’euros dont 3,25 millions d’euros de payé par nos impôts dans le contrat d’origine à ce jour ce chiffre est proche de 5millions d’euros 100millions d’euros jusque en 2038) remplacé par le Tram T3 avec terminus à Saint Exupéry au tarif TCL.
    ——————–
    Pour Rhônexpress le temps de parcourt actuel est de 30 minutes pour le trajet plus 8minutes de temps d’attente moyen d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
    —————————
    Pour le tram T3 se serait également 38minutes qui se décompose en :
    – le temps de parcoure trajet actuel 25minutes (Part-Dieu à Meyzieu ZI)
    – plus 4 minutes (temps d’arrêt nécessaire qu’il faut ajouter pour desservir une station supplémentaire à Villeurbanne une à Décines et deux Meyzieu et une à Pusignan ZI)
    – plus 7 minutes (temps de parcourt des 7Km séparant Meyzieu ZI à St Ex)
    – plus 2 minutes de temps d’attente moyen d’une rame à l’autre soit au total 38 minutes.
    D’autre part actuellement la fréquence en heure de pointe est de 10 rames par heure pour T3 (une rame toutes les 6minutes) plus 4rames par heure pour Rhônexpress (une rame toutes les 15minutes) soit au total 14 rames par heure.
    Avec une desserte de St Ex par T3 la fréquence pourra être une rame toutes les 3minutes soit 20 rames par heure, ceci aura pour conséquence 6 rames de plus part heure mais doublement de la capacité de la ligne T3.
    ———————————————————————————————————

    Plusieurs avantages :
    1° diminution du cout de transport pour les 4000 à 5000 salariés travaillant sur le site de St Ex ainsi que pour leurs employeurs qui participent.
    2° économie pour la collectivité ‘(nos impôts) de 3,25 millions d’euros par an qui sont versé à la société gestionnaire de Rhônexpress.
    3° actuellement les 70 salariés de Rhônexpress représente une charge de 2 millions d’euros par an. L’intégration de ce personnel au sein de KEOLIS permettra des gains sur les embauches.
    4° grâce à la desserte TCL un certain nombre de TGV, circulant entre le nord de la France et la vallée du Rhône, ou Paris et l’arc alpin, dont le terminus n’ait pas Lyon ou Saint Etienne pourront s’arrêter à Saint Exupéry à la place de Part-Dieu. Ces TGV transitant par Saint Exupéry auront des gains de temps sur leur parcourt de 10 à 15 minutes par rapport à ceux transitant part Part-Dieu. Ceci compensera en partie le temps passé dans le tram T3.
    5° le développement de la gare Saint Exupéry grâce à la desserte TCL et aux nouveaux TGV peut espérer à un doublement voir triplement de son trafic.
    6° le passage de ces TGV par St Ex permettra l’allégement de la gare de Part-Dieu et la suppression de certains investissements, (permettra par exemple une liaison Clermont Lyon avec arrivée à Lyon avant 9h du matin).
    7° les utilisateurs de TCL vers ou en provenance de St Ex rééquilibreront le trafic de T3 qui est actuellement très pendulaire (le matin très chargé dans le sens Meyzieu vert Part-Dieu et le soir dans le sens inverse)
    8°grâce au nouveau trafic généré sur T3, (3 à 4 millions de voyages supplémentaires par an) TCL aura 3 millions d’euros de recette supplémentaire.
    9° adoption pout T3 du principe multimodal Gare à Gare idem à la ligne de métro D (gare Vaise, Vénissieux) ou ligne A (gare Perrache tramT3) et autre….
    10° lors de la réalisation du projet CFAL qui comporte la desserte TER de St EX la gare deviendra complètement intégrée dans le cadre du POLE METROPOLITAIN.
    11° lors des événements au Stade des Lumières les quatre Rhônexpress circulant actuellement pourront être remplacé par quatre T3 destinés au Stade (environ 1200 personnes transportées en plus par heure et par sens).
    12° les infrastructures de Rhônexpress (Part-Dieu, La soie et autre…) pourront être utilisées par les T3

  • MARC ANTOINE dit :

    Bonne explication détaillée.

    Paul Gabriel. Avez-vous présenté votre schéma à Sytral/Tcl et à la métropole ? Si oui. Quelles réactions ?

  • Bernard dit :

    sujet : « Des TER pour remplacer Rhônexpress ? »

    @Marc Antoine,
    Comme le CFAL est surtout envisagé pour des trains de marchandises (lourds, voire transportant des matières dangereuses), il passera à l’Est de l’aéroport