Kimelfeld veut une Presqu’île piétonne en septembre 2021

Publié le 13/06/2019

Gérard Collomb a proposé un timide verdissement de la Presqu’île à la faveur d’aménagements temporaires, David Kimelfeld renchérit. Lors d’une conférence de presse ce mercredi, il a annoncé la perspective d’une piétonnisation du cœur lyonnais, entre le sud des Terreaux et le nord de Bellecour. Seuls les quais et la rue Grenette resteraient circulés. « Le statu quo n’est plus possible », assure l’élu qui évoque « les conflits d’usage entre voitures, vélos et piétons », « le sentiment d’insécurité » et « l’attractivité qui s’est effritée ». Il entend, dit-il « prendre le taureau par les cornes ». Les représentants de l’association My Presqu’île comprenant notamment des commerçants ont tous opiné, au premier rang.

Cet horizon, le président du Grand Lyon propose de l’atteindre par étapes. D’abord une phase expérimentale au cours de laquelle cette zone sera piétonnisée un samedi par mois, à partir du 21 septembre prochain et jusque janvier 2020. Continueront à circuler les transports en commun, les taxis, les livraisons et les voitures des résidents. La concertation pendant et après cette phase doit déboucher sur des aménagements pérennes et des décisions effectives pour septembre 2021. David Kimelfeld pense déjà à des trottoirs mis à niveau de la chaussée et à une végétalisation du centre-ville. Cette participation décidera de la poursuite (ou pas) de ces exemptions, mais on voit mal la collectivité interdire aux habitants d’accéder à leur garage. Le président du Grand Lyon imagine déjà embarquer d’autres communes dans cet élan, citant Oullins et Villeurbanne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Kimelfeld veut une Presqu’île piétonne en septembre 2021

  • Gilles Deries dit :

    Bonjour j’avais laissé un message sur votre article précédent concernant la tres timorée réponse de Collomb à la « pression écologique  » des lyonnais , proposant un verdissement de facade, lui qui appelait les écologistes avec qui il avait composé jadis sa majorité pour gouverner, les » Khmers verts », vous avez étrangement choisi de de ne pas publier mon commentaire? Celui ci reprenait à quelque chose près la proposition de Mr Kimefield. Cette censure est regrettable ….

  • Gilles Deries dit :

    Bonjour j’avais laissé un message sur votre article précédent concernant la tres timorée réponse de Collomb à la « pression écologique  » des lyonnais , proposant un verdissement de facade, lui qui appelait les écologistes avec qui il avait composé jadis sa majorité pour gouverner, les » Khmers verts », vous avez étrangement choisi de de ne pas publier mon commentaire? Celui ci reprenait à quelque chose près la proposition de Mr Kimefield. Cette censure est regrettable ….

  • JANUS Freund dit :

    Kim 1° arrive avec ses gros sabots. On va pas être déçu !