Tram express : les choix du Sytral

Publié le 30/04/2024

« Le plus gros projet depuis 1991 et la ligne D ». Ainsi Bruno Bernard, président du Sytral, a-t-il confirmé ce lundi le projet de tramway express de l’ouest lyonnais (Teol), reliant Alaï (Tassin) à Montrochet. Un ouvrage estimé à 800 millions d’euros, prévu pour 2032. L’élu a souligné qu’il s’agissait du premier gros investissement de transport touchant l’ouest lyonnais. Il s’agira en réalité du prolongement de T2, avec une ligne d’un seul tenant Saint-Priest/Tassin. Alaï serait ainsi à 14 minutes de Confluence, 20 minutes de Perrache et 25 minutes de Jean-Macé, avec un service toutes les 5 minutes par heures de pointe.

Les derniers arbitrages ont été faits à l’issue de la concertation préalable qui s’est terminée en février. Parmi ceux-ci, le choix de passer par le cours Montrochet plutôt que le cours Suchet. A Sainte-Foy, la station sera située à Charcot-Provinces. A Tassin, décision a été prise de passer par Libération, plutôt que par la rue Joliot-Curie. Pour contenter le maire, le Sytral envisage d’acquérir quelque 20 bâtis (pour une trentaine de millions d’euros) de façon à conserver l’intégralité des voies de circulation sur l’avenue Général Brosset, l’avenue Charles de Gaulle et la route de Brignais. Pas suffisant pour arracher le soutien de l’édile de Tassin qui demande l’arrêt du projet. « En surface, rien ne passe ! », dit-il par communiqué, rappelant sa demande d’un ouvrage en souterrain. Un parking-relais devrait être réalisé à Alaï conformément à la demande des habitants.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Tram express : les choix du Sytral