Urbanisme transitoire : un démonstrateur vers la Soie

Publié le 18/12/2023

Quel est le point commun entre la place Grandclément, les halles Debourg, les ateliers Briand à Saint-Priest ou les grandes voisines à Francheville ? Tous ont accueilli de l’urbanisme transitoire. « Plus d’une quarantaine de sites sont activés ou en voie d’activation », signale Béatrice Vessiller vice-présidente métropolitaine à l’urbanisme. Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne,  vante « des lieux pour préfigurer la ville de demain » permettant à la fois l’expérimentation et les innovations industrielles. Le secteur s’organise, grâce notamment à l’intervention d’acteurs, comme Plateau Urbain, qui mettent en relation les détenteurs de foncier et des porteurs de projet. Voici qui permet à des occupants (filières émergentes, hébergements d’urgence…) de bénéficier de loyers très bas voire des conventions gracieuses.

Un véritable démonstrateur L’Etape 22D voit le jour à l’ouest de Carré de Soie, vers le cimetière de Villeurbanne, qui occupera quelque 120 salariés sur place. La collectivité a racheté 5 ha de fonciers, notamment à l’entreprise Bobst. De l’activité a pris en place depuis 2022, prévue jusqu’en 2027. Une visite avait lieu ce lundi. Cette occupation « va participer à l’émergence et la structuration de filières économiques », espère Emeline Baume, vice-présidente métropolitaine à l’économie.

Parmi ces activités, Grand plateau qui rassemble 25 structures autour du vélo et des mobilités actives. Acolea ouvre sur un ancien parking 12 bungalows et 48 logements pour des jeunes majeurs sans-papiers ; Habitat et humanisme 50 places d’hébergement d’urgence dans d’anciens bureaux, destinées à des femmes isolées avec jeunes enfants. « On veut faire des lieux de grande tendresse », confie un responsable. On trouvera Plateau urbain qui accueillera une soixantaine de structures autour de l’aide alimentaire et de l’économie circulaire ; un pôle économie circulaire et textile. Indulo va proposer à des collégiens et lycées de se familiariser avec l’industrie. « Nos jeunes seront acteurs, ils vont manipuler », indique une responsable, prenant pour exemple la fabrique d’une pédale de vélo. Enfin Iloé va essayer de donner une deuxième vie aux encombrants, issus notamment du parc social.

Après 2027, le site sera libéré pour accueillir un projeturbain. Au programme, quelques centaines de logements, de l’activité, un parc… et l’agrandissement du cimetière.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Urbanisme transitoire : un démonstrateur vers la Soie