Tramways T9 et T10 : les tracés retenus

Publié le 06/12/2021

Le Sytral a dévoilé la carte des deux nouvelles lignes prévues pour 2026.

A l’issue de concertations, les tracés définitifs de T9 et T10 ont été définis. Deux projets qui ont été « approuvés par les habitants », comme l’a souligné Bruno Bernard, président du Sytral. Les deux nouveaux tramways entreront simultanément en travaux en 2023 pour une livraison début 2026, à une encablure des élections. L’investissement s’élève à 450 millions d’euros (l’Etat apporte une aide de 50). « Les deux lignes relient les villes entre elles, et non les villes au centre de Lyon », souligne Michèle Picard, maire de Vénissieux. « Nous pourrons dire qu’il n’y a pas plus de ville dans la première couronne sans tramway ni métro », relève le maire de Saint-Fons, Christian Duchêne, oubliant Tassin, Champagne, Sainte-Foy ou La Mulatière.

Tramway T9 

La ligne relie Charpennes à la Soie en 36 minutes. Une passerelle devra être réalisée sur le canal de Jonage.

L’avenue Salengro sera finalement évitée. L’insertion du tramway aurait nécessité un passage en voie unique et, probablement, des abattages d’arbres. Le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, invoque cependant les perturbations des bus (notamment le C17 vers les Buers). Le Grand Lyon s’est toutefois engagé à requalifier l’entrée de ville à Croix-Luizet. Le passage par Saint-Jean permet au quartier d’être retenu par l’ANRU pour un programme de rénovation urbaine.

Pour sa part, Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, se réjouit de cette ligne attendue depuis « près de 50 ans ». Elle permettra de relier le nord et le sud de la commune, coupée par le canal de Jonage et de desservir les campus (ENTPE, ENSAL sur sa ville).

Tramway T10

La ligne relie la halle Tony-Garnier à la gare de Vénissieux en 24 minutes. Un tunnel devra être réalisé sous le périphérique.

A Saint-Fons, le maire fait observer qu’en trois stations sont desservis « la médiathèque, quatre écoles, le stade, le théâtre, le futur collège, l’hôtel de ville ». Le tracé a cependant été contrarié par le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) qui a retoqué une variante et le positionnement de certaines stations. L’édile a indiqué ne pas souhaiter intégrer la zone à faibles émissions tant que le tram et la voie cyclable ne seront pas achevés.

A Vénissieux, deux variantes avaient été étudiées, notamment en raison des réseaux d’eau. Michèle Picard reconnait que l’insertion de T4 « sur de grandes voies » avait été plus facile. Là, le plan de circulation devra être retravaillé. L’option Zola/Jaurès a été préférée à Gérin/Maréchal qui aurait provoqué un « virage compliqué ». De plus, une station devant le théâtre aurait nécessité « de démolir le gymnase » ou de la positionner devant Veninov avec des acquisitions à réaliser.

Végétalisation et restrictions automobiles

Les deux lignes devraient bénéficier d’une fréquence faible : 10 minutes par heure de pointe. Dans un cas comme dans l’autre, une forte végétalisation est prévue. Plusieurs voies passeront en sens unique pour les voitures, comme la rue Carnot, à Saint-Fons, entre les Quatre-Chemins et l’avenue Aristide Briand ou l’avenue Bataille Carmagnole Liberté au Carré de Soie. Certaines seront piétonnisées. La concertation se poursuivra, notamment durant l’enquête publique.

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Tramways T9 et T10 : les tracés retenus