Photo de Pierre-Antoine Pluquet

Bruno Bernard : « faut-il encore développer le métro à Lyon ? »

Publié le 21/09/2021

Le président du Sytral lance ce mardi une consultation sur le devenir du métro à Lyon. Quatre projets sont examinés : le prolongement des lignes A, B, D et la nouvelle ligne E (Tassin/Part-Dieu). 

Nouveau Lyon : Vous allez lancer une consultation publique sur l’extension du réseau de métro. Qu’en attendez-vous ?
Bruno Bernard : C’est d’abord un événement démocratique, car on va parler au grand public du développement des transports en commun. Première question : faut-il encore développer le métro à Lyon ?

Vous pourriez ne pas lancer de nouvelle ligne ?
Dans ce plan de mandat, on ne fera que le prolongement de la ligne B avec deux stations. Les décisions que l’on prendra en début d’année prochaine ne se concrétiseront au mieux qu’en 2033 ou 2034.

Vous vous étiez engagé à lancer une nouvelle ligne !
Je n’ai pas dit que j’allais lancer une nouvelle ligne, mais c’est une possibilité qu’on lance une, deux lignes ou qu’on n’en lance pas. On a quand même une situation financière du Sytral qui s’est dégradée depuis le Covid, avec une perte de recettes de l’ordre de 120 millions d’euros en 2020. Les aides de l’État sont quasi nulles : 1,7 million d’euros pour compenser le versement transport [payé par les entreprises, Ndlr] alors qu’on a perdu plus de 30 millions. Et sur la billetterie, on a une centaine de millions qu’on doit rembourser. Sur le plan métro, cela dépendra des sources de financement en plus du Sytral. Pourquoi pas la Région, ou l’État ? L’État le fait pour Paris et vient de l’annoncer pour Marseille…

S’agissant des projets en discussion (prolongement des lignes A, B, D ou nouvelle ligne E), avez-vous une préférence ?
Je commence à avoir un avis, parce que je lis les études qui arrivent. Elles seront fournies au débat. Mais cet avis n’est pas totalement mûr et je ne vais certainement pas le donner avant de lancer la concertation. Il faut qu’on arrive à faire émerger, si possible, un consensus. Qu’un maire défende le métro sur son territoire, c’est normal. Mais nous avons aussi besoin d’avis à l’échelle du Grand Lyon venant de citoyens, d’associatifs et d’élus pour dégager un consensus. Les investissements, si on les lance, grèveront non pas ce mandat mais les deux voire trois prochains de façon considérable. Donc, on a besoin d’un consensus politique.

Retrouver l’intégralité de l’entretien dans notre dernier numéro. Bruno Bernard s’exprime sur le projet de télécabine, le développement des TER, le devenir de la gare Part-Dieu, la zone à faibles émissions et la reconfiguration de la rive droite du Rhône.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Bruno Bernard : « faut-il encore développer le métro à Lyon ? »