UGC Part-Dieu  : 18 nouvelles salles le 18 septembre

Publié le 17/09/2021

L’exploitant profite des travaux du centre commercial pour changer de lieu et de dimension. 

C’est un petit peu comme un passage au XXIe siècle pour UGC à la Part-Dieu. Ce soir, adieu les salles un brin vétustes des deuxième et quatrième étages du centre commercial. Demain 18 septembre, bonjour l’atrium monumental de 17 mètres sous verrière, les 18 salles au confort à l’avenant et la modularité des espaces dans un ensemble de 15 000 m2. Le complexe de la Part-Dieu va au passage y gagner le label UGC ciné-cité.

La pièce maîtresse c’est évidemment ce hall d’entrée de plus de 1 000 m2 dont l’ambiance évolue avec la lumière venue à la fois du ciel et de la nouvelle façade vitrée signant l’extension du centre commercial. L’architecte Alberto Cattani y a ajouté une « seconde peau » mouvante composée de filins d’acier qui servent de protection depuis les mezzanines tout en formant une sorte de voile ou de filtre évoluant lui aussi avec la luminosité. C’est flagrant dès que l’on monte dans les étages. La référence au métier à tisser dans la ville des soyeux n’est évidemment pas fortuite.

Passerelle et plongée

Dans cet ensemble monumental, l’encadrement coloré des portraits géants et les couleurs du mobilier réchauffent un peu la sobre ambiance béton brut et acier. Incontournables également, les méga écrans permettant de découvrir silencieusement synopsis et bandes-annonces.

Salles et espaces sont à la fois privatisables et habillables à l’envi pour de l’évènementiel. L’entrée peut d’ailleurs s’effectuer tant par le haut que par le bas dans certaines d’entre elles pour répondre justement à cette modularité.

L’UGC Part-Dieu compte au total 3 101 places réparties sur 18 salles avec écrans laser et son 7.1. Les deux plus grandes totalisent 352 fauteuils chacune avec écran incurvé de 18 m sur 7,5 m. Les espaces sont évidemment confortables et… les réhausseurs intégrés aux sièges. La plus petite salle compte 102 places. Trois sont équipées en 3D. A signaler également – avant que le noir ne se fasse pour la projection – le traitement lumineux zénithal ou vertical des salles.

En sortant, le viroc (bois et béton) sur lequel s’alignent d’autres portraits photos, poursuit cette ambiance brut tandis que – depuis le deuxième étage – une passerelle traverse l’atrium pour offrir une vue en plongée optimale.

Photo Stéphane Guiochon

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur UGC Part-Dieu  : 18 nouvelles salles le 18 septembre