Part-Dieu : haro sur les tours, hourra aux espaces verts

Publié le 01/06/2021

Ville et Métropole ont présenté ce mardi leur nouveau projet à dix ans de transformation de la Part-Dieu. Avec pour lignes directrices le rééquilibrage entre offres de bureaux et logements, la création d’espaces verts et la facilitation des cheminements piétons et vélos. 

« Dédensifier ». Le maire de Lyon et président de la SPL Part-Dieu, Grégory Doucet, a annoncé la couleur ce mardi, lors de la présentation du nouveau plan guide de la Part-Dieu. Il a convoqué la figure de Charles Delfante, urbaniste en chef sous Louis Pradel, qui avait exprimé des regrets quant à l’évolution du secteur. « Il voulait un quartier vivant, un prolongement de la Presqu’île », a dit l’édile. Les nouveaux élus entendent revenir à ces fondamentaux et marquer une rupture par rapport au développement du quartier d’affaires.  Ce sont près de 100 000 m2 de constructions qui seront annulés pour les années à venir. Le président de la Métropole, Bruno Bernard, a confirmé un moratoire sur les tours. Un nouveau cap est ainsi donné.

Pas de tour place de Milan

Celui-ci s’exprime notamment sur l’ilot de Milan, au nord de la place Béraudier, en face de l’entrée principale du centre commercial. Une forêt de tours avait été envisagée, présentée en 2011 à l’occasion du Mipim (salon international tertiaire). Depuis, l’ambition avait été révisée à la baisse mais, sur les maquettes, persistaient un ou deux immeubles de grande hauteur. Ce ne sera plus le cas : la Métropole entend faire construire trois immeubles de logements de près de 50 mètres – ce qui n’est tout de même pas rien – et réhabiliter le bâtiment B12 qui longe les voies ferrées (où sont les sièges du Sytral et de Keolis) qui pourrait être un peu surélevé. A l’échelle du quartier, le nouvel exécutif vise un rééquilibrage entre l’offre de logements et l’offre de bureaux. Rééquilibrage qui s’opère par une baisse des surfaces tertiaires (- 85 000 m2) alors que celle des logement fléchit aussi par rapport au projet initial.  Les nouveaux programmes comprendront 54% de parc libre, contre 60% envisagés jusque là.

Boisement Bouchut et doublement de la place du Lac

Les nouveaux élus entendent surtout développer de nouveaux espaces verts. Par la fameuse forêt urbaine annoncée pendant la campagne électorale. Il est désormais question d’un « boisement » de près d’un hectare, au sud de la médiathèque, sur une partie du foncier appartenant à France Télévisions. Les négociations sont en cours pour l’acquisition du terrain. Un nouvel espace vert est aussi pensé, doublement de la place du Lac (devant le siège de la Métropole) jusqu’au pied du Crayon. Cet aménagement, envisagé avant 2020, est le fruit de la réconfiguration de la cité administrative d’Etat et de la suppression partielle de la dalle.  Le Grand Lyon veut enfin parachever l’apaisement de la rue Garibaldi par le verdissement de son flanc Est, à la place de parkings.

« Nous allons tripler le nombre d’arbres plantés », a promis Béatrice Vessiller, vice-présidente en charge de l’urbanisme.  Les surfaces perméables seront doublées. « On a retrouvé la terre à la Part-Dieu, on s’inscrit dans la ville », se réjouit Raphaël Michaud, adjoint lyonnais en charge de l’urbanisme. Vélos et piétons disposeront d’espaces plus conséquents. En revanche, les voitures perdront deux voies qui leur étaient destinées : le prolongement de la rue du docteur Bouchut jusqu’au boulevard Vivier-Merle et la galerie Pompidou, en travaux, sous les voies ferrées, qui sera finalement consacrée aux bus et modes doux.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Part-Dieu : haro sur les tours, hourra aux espaces verts

  • Bret dit :

    Lorsqu’ils n’y aura plus de recettes votre ville deviendra aussi follement verte que Paris !

  • Lacroix dit :

    Ces informations sont intéressantes.
    Elles sont très proches des propositions du collectif Part Dieu que nous vous avons envoyées.
    J’espère que les réalisations seront à la hauteur des promesses

  • Allard dit :

    C’est plutôt une bonne idée de remettre de la verdure dans ce quartier ultra bétonné.

  • Goopil dit :

    Et rien sur les équipements publics : nouvelles crèches et écoles rendues nécessaires par les logements supplémentaires, modernisation de la Bibliothèque de la Part Dieu et de l’Auditorium qui le méritent amplement…

  • Crozet dit :

    Bonjour
    Je suis Lyonnais d’origine je ne viens pas d’ailleurs et depuis 60 années je vois l’évolution de ma ville c’est spectaculaire au niveau économique social, culturel et écologique
    Maintenant Avec la nouvelle mairie c’est une catastrophe