Tramway : la ligne de rocade se dessine

Publié le 09/02/2021

Outre le vote du budget, le Sytral a voté ce lundi l’engagement de la concertation concernant les lignes T9 et T10.

Riche séance au conseil syndical du Sytral. Il y a eu le vote du budget 2021 (1,4 milliard d’euros) marqué par la crise sanitaire. Si la perte de recette billetterie s’est élevée à 89 millions d’euros en 2020, elle ne devrait être « que » de 46 millions cette année. Quant à la baisse du versement transport des entreprises elle s’établit à 20 millions d’euros en 2020 et est espérée au même niveau en 2021 avec toutefois des incertitudes évidentes.

Au vu de l’incertitude actuelle et du peu de temps restant pour lancer le processus de renouvellement de la délégation de service public des TCL à Keolis, qui doit prendre fin au 31 décembre 2022, il a été décidé de prolonger celle-ci de 18 mois jusqu’en juillet 2024.

Après la concertation de 2019 concernant le tram T6 nord, le nouvel exécutif a souhaité en relancer une nouvelle  en mars en proposant des itinéraires complémentaires au tracé de référence. Cette ligne, qui prolongera T6 sud (Debourg – Hôpitaux Est), desservira Grandclément, les Gratte-Ciel et la Doua. Soit 5,5 km et 11 à 12 stations pour un coût de 140 millions d’euros. Sa mise en service est prévue début 2026.

 

Après cette rocade intérieure, c’est surtout la ligne de rocade extérieure qui commence à prendre forme avec les trams T9 et T10. Le premier partira de la Soie pour desservir Vaulx-en-Velin nord, le quartier Saint-Jean à Villeurbanne puis la Doua et/ou Charpennes via la ligne existante T1/T4. Sa fréquentation est estimée entre 27 000 et 36 000 voyages par jour pour un trajet de 10,5 km et 20 stations avec un temps de parcours de 35 minutes. Budget prévisionnel  : 224 millions d’euros pour une réalisation d’ici 2025. Comme le montre la carte ci-dessus, il existe aujourd’hui plusieurs variantes passant par l’avenue Roger-Salengro à Villeurbanne pour rejoindre Charpennes sans passer par la Doua.

La ligne T10 reliera la gare de Vénissieux et la Halle Tony-Garnier. Si l’essentiel du tracé est connu, deux petites variantes existent au du théâtre de Vénissieux et pour un léger prolongement après la mairie de Saint-Fons.

A défaut de partie centre pour le moment, cette ligne de rocade sera complétée à l’autre extrémité par le T10. Soit 7,4 km de ligne entre Gare de Vénissieux et la Halle Tony-Garnier pour un temps de parcours de 24 minutes avec 15 stations et une fréquentation attendue de 22 000 voyages par jour. Budget : 230 millions d’euros en comptant une zone de remisage à Saint-Fons. La réalisation est également prévue d’ici 2025.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Tramway : la ligne de rocade se dessine

  • Lucius Plancus dit :

    On sort de l’étoile centrée comme à Paris.
    Mais une ligne de tram ou de bus allongé n’auront jamais la capacité d’une ligne de métro.
    A quand la ligne du C3 en métro ou en tram comme au début de siècle Brotteaux/Cordeliers?!!!!!!!!!!