Croix-Rousse : un programme 100% social pour l’ex-collège Maurice Scève

Publié le 03/02/2021

La Métropole de Lyon a finalement opté pour un programme social pour remplacer le collège Maurice Scève, à la Croix-Rousse, comprenant 60% d’accession abordable via le bail réel solidaire.

Changement de cap. A l’issue d’un concours, Vinci Immobilier avait été retenu en 2019 pour développer un programme à la place du collège Maurice-Scève, à la Croix-Rousse. 92 logements étaient prévus, dont 30 % sociaux, et un équipement socio-éducatif. Sous la férule de la Métropole, détentrice du terrain, l’opérateur s’était engagé sur un prix de 6 500 euros le m2. Le site a cependant été occupé par des migrants, retardant l’opération. Et quand l’évacuation a été possible, c’est un nouvel exécutif métropolitain qui était aux manettes. Et comme le soufflaient nos confrères de Tribune de Lyon la semaine dernière, les nouveaux élus ont évincé le promoteur pour un tout autre programme, 100% social.

« Il n’était pas possible pour nous de garder le projet tel qu’il était », a expliqué Bruno Bernard, président du Grand Lyon, lors d’une conférence de presse, ce mercredi. Rappelant – c’est un symbole – que l’abbé Pierre était né ici-même, dans cette rue Louis-Thevenet. Il a souligné que seul une demande sur dix obtenait en 2020 un logement social dans la métropole. Raphaël Michaud, adjoint lyonnais à l’urbanisme, précisait que l’arrondissait accusait un taux de 15% de logements sociaux, loin des 25% imposés par la loi SRU à l’échelle de la commune. « Nous souhaitons que cette loi SRU soit appliquée à l’échelle de l’arrondissement voire de l’Iris (îlots regroupés pour l’information statistique, sorte de micro-quartier, ndlr) ». Le maire du 6e est prévenu…

Si le nombre d’appartements devrait être à peu près identique dans le nouveau projet, il est désormais question de 40% de logements locatifs sociaux et 60% en accession abordable, via le bail réel solidaire (la collectivité reste propriétaire du foncier), avec un prix de 3400 euros le m2. Les propriétaires devront toutefois s’acquitter d’un loyer correspondant à la charge foncière de 2 euros par m2 et par mois. A noter que Vinci Immobilier ne sera pas indemnisé puisque le permis de construire n’était pas purgé au 31 décembre 2020, date échéance de l’engagement initial.

L’objectif du nouvel exécutif est de produire 5000 logement sociaux par an d’ici à la fin du mandat, et 1000 logements en accession abordable via le bail réel solidaire. Béatrice Vessiller, vice-présidente en charge de l’urbanisme, précisait ce mercredi que la Métropole engagerait 95 millions d’euros pour des réserves foncières en 2021 (un budget de 300 millions est alloué pendant trois ans), contre 37 millions en 2014. L’élue a aussi indiqué que la PLU-H serait révisé pour accroitre la part réservée au logement social – incluant le bail réel solidaire – dans tous les secteurs de mixité sociale définis dans l’agglomération.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Croix-Rousse : un programme 100% social pour l’ex-collège Maurice Scève