Caluire : CSU en vue

Publié le 17/12/2020

Déjà équipée de 145 caméras – auxquelles devraient s’ajouter 30 à 40 supplémentaires – la commune va se doter d’un centre de supervision urbain (CSU) en 2022 avec l’aide financière de la Région.

Espaces publics, entrées et sorties de zones d’activité, abords des gares et des lycées, équipements des polices municipales et des centres de supervision urbains… le vice-président de la Région Philippe Meunier (LR) est fier de détailler la panoplie de subventions « sécurité » déployée par la collectivité. Il revendique 313 contrats de sécurité signés avec des communes de la région et le déploiement de 4 300 caméras grâce à ces aides.

A Caluire, la collectivité va ainsi allouer 100 000 euros pour cofinancer le futur centre de supervision urbain (CSU) d’un budget de 810 000 euros prévu pour 2022. La commune, qui compte déjà 145 caméras, devrait en installer 30 à 40 de plus. De quoi compter sur 50 000 euros supplémentaires de la Région. L’équipement de sa police pourrait également permettre d’obtenir 30 000 euros de plus. De quoi ravir le maire de la ville Philippe Cochet (LR) qui ne manque pas de souligner que le conseil régional se préoccupe plus de la sécurité au quotidien que la Métropole dirigée par Bruno Bernard (EELV).

La commune, qui compte 18 policiers municipaux, devrait en embaucher six de plus dédiés à ce nouveau CSU. Et de souligner l’intérêt d’un tel investissement : la vidéosurveillance permettrait de résoudre 65  % des affaires à Caluire qui fait en moyenne l’objet de deux demandes d’images par jour de la part des autorités.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Caluire : CSU en vue