Kimelfeld veut transformer Bellecour en « halte fraicheur »

Publié le 24/06/2020

Le président sortant du Grand Lyon souhaite réaménager d’ici à cet été dix espaces publics pour réduire le phénomène d’ilot de chaleur.

Si David Kimelfeld est réélu président de la Métropole, la place Bellecour passera de l’ocre au vert. A quelques jours du second tour des élections et alors que le mercure ne cesse de monter, le candidat promet « 150 haltes fraîcheur » sur l’ensemble du territoire de l’agglomération, dans un communiqué de presse envoyé ce jeudi. En plus de la végétation, ces espaces publics compteraient des ombrières, des fontaines, des brumisateurs, des jeux d’eau (en circuits-fermés) pour enfants.

Comme pour les couloirs de vélos, David Kimelfeld propose de tester ces aménagements avant de les rendre pérennes. « Nous souhaitons que chaque habitant dispose désormais d’une halte fraîcheur à moins de 15 minutes de chez lui », affirme le président sortant du Grand Lyon.

La place Bellecour serait l’une de ces haltes, ainsi métamorphosée par tranches en deux ou trois ans. David Kimelfeld s’engage à des plantations d’arbres de haute tige là où c’est possible, c’est-à-dire à distance du métro et du parking. Ailleurs on trouverait des pelouses et prairies fleuries. Le communiqué de presse ne précise pas si la place pourrait toujours accueillir des activités événementielles.

Le candidat promet dix haltes pour cet été 2020. Parmi les lieux pressentis :

• Place du Château à Rillieux-la-Pape
• Place Durel à Saint Fons
• Place Grandclément à Villeurbanne
• Place Charles Hernu à Villeurbanne
• Place de la Libération à Ecully
• Place Sublet à Vénissieux
• Place du 8 mai 1945 dans le 8e
• Bas port du quai Pierre Scize dans le 9e
• Place Gilbert Boissier à Vaulx-en-Velin
• Terrain des maraîchers à Tassin-la-Demi-Lune
• Avenue Georges Clémenceau (devant la médiathèque) à Saint-Genis-Laval

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Kimelfeld veut transformer Bellecour en « halte fraicheur »