Covid : ces gros chantiers qui reprennent à Lyon

Publié le 01/05/2020

A la Part-Dieu, Gerland ou Confluence, plusieurs gros chantiers ont redémarré, avec moult précautions et à un rythme ralenti. Tour d’horizon.  

To Lyon  

Le chantier de la future tour a repris en ce début de semaine, vers le 27 ou 28 avril. Les anciens bâtiments démolis, l’heure est au terrassement et à la conception, dans le sol, des parois moulées. Le maitre d’ouvrage, Vinci Immobilier, a recruté un référent Covid et a équipé toutes les équipes de masques et de gel hydroalcoolique. L’enjeu a surtout été de réaménager la base-vie, précisant les sens de circulation. « On l’a agrandie, en doublant les sanitaires et les vestiaires », explique Stéphane Reymond, directeur régional. Un agent d’entretien est spécialement dédié à la désinfection des lieux (poignées de portes, interrupteurs…). Autre projet de Vinci Immobilier, Oasis Park (Lyon 8e) a repris la semaine dernière.

Silex²

Le chantier a recommencé lundi 27 avril avec une cinquantaine de compagnons qui effectuent principalement des travaux de gros œuvre et de lots techniques (plomberie, chauffage-ventilation…) sur la tour existante (ex-EDF) et le bâtiment annexe (entre Silex1 et Silex2). La poursuite de l’extension de la tour et sa charpente devrait reprendre dans les prochaines semaines. Cette relance a été possible par la réorganisation de la base-vie (distanciation, lavage des mains…). Le promoteur, Covivio, a nommé un référent Covid-19 pour vérifier l’application des procédures de sécurité.

Métro B  

Le projet consiste à prolonger de 2,4 km le métro B jusqu’aux hôpitaux sud, à Saint-Genis Laval. Plusieurs opérations ont redémarré le 20 avril. Le chantier s’organise autour de trois sites. Au puits d’attaque du tunnelier à Saint-Genis Laval, 60 compagnons ont repris sur les 150 initialement mobilisés. Dans les deux futures stations, une vingtaine de personnes travaillent actuellement (opérations de ferraillage et de bétonnage au niveau de la dalle à Oullins centre, préparatifs à l’arrivée du tunnelier aux Hôpitaux sud).

Centre commercial Part-Dieu

Le chantier a recommencé au ralenti, avec une soixantaine de compagnons. « Notre objectif est d’ouvrir l’extension du centre La Part-Dieu courant du dernier trimestre 2020 », nous fait savoir Unibail Rodamco, le maitre d’ouvrage. Soit un retard de trois mois par rapport au planning prévu.

Les Jardins du Lou à Gerland

Entre le stade et l’avenue Tony-Garnier, Les Jardins du Lou ont redémarré mardi dernier. « Le chantier est à un stade très avancé, c’est plus facile de reprendre », explique Romain Valéry, directeur général de 6eme sens, le promoteur. L’heure est aux  aménagements intérieurs, la pose de moquettes, les peintures des murs. Selon le maitre d’ouvrage, si l’arrêt a duré un mois et demi, le retard s’élèvera à deux mois et demi compte tenu d’une remise en route très progressive.

Parmi les autres chantiers de 6eme sens, Brickwall (photo ci-dessus), à Gerland, a repris la semaine dernière ; Impulse à Villeurbanne, en ce début de semaine avec l’intervention du façadier. Comme l’explique Romain Valéry, une des solutions a consisté à faire alterner les corps de métier pour éviter une concentration de personnes sur un même lieu.

 

Sollys à la Confluence

A la Confluence, les travaux ont repris depuis le lundi 20 avril. Quatre bâtiments de l’îlot Sollys sont en cours de construction, mêlant habitat et activités tertiaires. A pied d’œuvre, 30 compagnons de Bouygues et 18 autres de sous-traitants. Parmi les mesures adoptées, la mise en place d’un planning avec des horaires d’arrivées décalés, un questionnaire individuel d’auto-évaluation avant d’entrer sur site, la prise de température et, naturellement, le port obligatoire du masque, le nettoyage renforcé des locaux, la mise à disposition de gels hydroalcooliques et de lingettes désinfectantes pour les équipements…

 

Pole des loisirs de l’OL

C’est l’un des premiers gros chantiers à avoir repris, vers le 20 avril. A côté du Groupama stadium, s’érige pôle des loisirs de l’OL, sous le pilotage de Vinci Immobilier. Un chantier qui a l’avantage d’être horizontal, évitant donc les concentrations. « Le gros œuvre est terminé, on travaille sur la charpente métallique et la couverture » précise Norbert Fontanel, président de la société chargée du gros œuvre. La moitié des 70 compagnons qui était à pied d’œuvre  avant le 17 mars travaille à nouveau. « On va deux fois moins vite », estime-t-il.  Le surcoût main d’œuvre est évalué à 15%.

Emergence à la Part-Dieu 

Emergence est le projet porté par Ogic à la Part-Dieu, au croisement de la rue de la Villette et du cours Lafayette, comprenant notamment une tour d’habitation de 16 étages (57 mètres de haut). Avant le redémarrage des opérations, la base-vie a été revue la semaine dernière. « On a adapté les sens de circulation et décalé les horaires des uns et des autres pour éviter que les gens se croisent », explique Yvan Cartal, directeur de programme chez Ogic. Cette semaine, le chantier a recommencé, côté bureaux, avec la pose des bétons préfabriqués et le travail sur la charpente métallique. Le gros œuvre de la tour d’habitation pourrait redémarrer la semaine prochaine (le chantier est au R+2).

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Covid : ces gros chantiers qui reprennent à Lyon