EELV promet de repenser le quai Jules-Courmont

Publié le 25/02/2020

Adieu la trémie, qui serait rebouchée, et bonjour le tram devant l’Hôtel-Dieu avec une alimentation au sol.

C’est projet qui s’étendrait du cours d’Herbouville au bout de la Presqu’ile. Mais la partie la plus en vue passe évidemment devant l’Hôtel-Dieu où les visuels présentés par les chefs de file écologistes à la Métropole et à la ville, Bruno Bernard et Gregory Doucet, montre un changement radical de la rive droite du Rhône. Tout d’abord la trémie serait rebouchée là où certains autres candidats imaginent au contraire de la prolonger. « Ce n’est pas parce qu’on ne voit plus les voitures qu’on les fait disparaitre, tout comme la pollution« , assure Gregory Doucet pour expliquer ce choix.

Il ne s’agit pas non plus d’interdire ce vaste quai à l’automobile mais de répartir différemment la circulation. Les passeraient d’une 2×4 voies à une 2×2 voies, les vélos auraient deux pistes de quatre mètres de large et surtout arriverait le tramway T7 sur une ligne engazonnée. Ce débranchement de la ligne T1 au niveau de la rue Servient pour prendre le pont Wilson aurait une alimentation au sol pour éviter que la « toile d’araignée » ne gâche la façade de l’Hôtel-Dieu. Le terminus du T7 est prévu place Antonin-Poncet. L’architecte des bâtiments de France ne risque-t-il pas de tiquer  ? « Je pense qu’un tram c’est mieux que des flots de voitures et en plus cela évitera de noircir la façade« , rappelle Gregory Doucet. Objectif  : passer de 80 000 véhicules/jour à moins de 50 000.

EELV estime également possible de pacifier M6 et M7 au sud de la Presqu’ile dans le temps du mandat en passant de 115 000 véhicules/jour à 50 000.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur EELV promet de repenser le quai Jules-Courmont

  • Bernard dit :

    article « EELV promet de repenser le quai Jules-Courmont »

    Ce projet est pas mal du tout, mais il faut tenter de garder les fils aériens (c’est beaucoup plus pratique, souple et fiable pour l’exploitation)
    Trouve t-on que les fils des trolleybus aux Terreaux défigurent vraiment l’Hôtel de Ville et le Palais Saint Pierre ?