Rillieux : Ostérode dans les starting-blocks

Publié le 20/12/2019

Un nouveau quartier doit voir le jour, d’ici 2027, sur cet ancien terrain militaire.

Alexandre Vincendet estime avoir réussi son pari. Après avoir fait acheter l’ancien terrain militaire d’Ostérode à la commune en 2015, il a pu lancer le projet avant la fin du mandat. Le 16 décembre, la Métropole a désigné D2P comme concessionnaire-aménageur et, trois jours plus tard, la municipalité actait de la vente du bien à l’entreprise. Après avoir obtenu les autorisations administratives, la démolition des bâtiments de casernes devrait débuter en 2021 pour une arrivée des nouveaux occupants s’étalant de 2023 à 2027.

Sur ce terrain de 28 hectares à proximité immédiate de l’A46, une quinzaine d’hectares doivent être reconvertis. 9 hectares demeurant en espaces boisés à préserver vont contribuer au maillage mode doux de Rillieux afin de prolonger le parc linéaire urbain vers Vancia.

470 millions d’investissements au total

Avec un investissement global de 150 millions d’euros, il s’agit de repenser une entrée de ville verte mêlant de l’activité productive et de l’artisanat (32 000 m2 sur 60 000 m2 de surfaces de plancher), des bureaux (6 000 m2) qui devraient générer un millier d’emplois, des services (un hôtel d’une centaine de chambres et de la restauration notamment) et 250 logements (immeubles de deux à trois étages) permettant l’arrivée de quelque 500 nouveaux habitants.

Le côté vert  ? Outre les espaces boisés, des sols désimpéermabilisés vont remplacer le béton et le bitume présent. Vingt mètres de nature se trouveront ainsi de part et d’autre du « parkway ». La signature d’un Pup (projet urbain partenarial) permettra à l’aménageur de participer, au côté des collectivités, au financement des espaces verts, de l’éclairage, de l’assainissement et des voiries nouvelles qui structureront et ouvriront le site sur son environnement.

A moins de trois mois des municipales, Alexandre Vincendet n’a pas manqué de souligner qu’il s’agissait d’investissements sans précédent pour Rillieux. Ces 150 millions d’euros s’ajoutent en effet aux 320 millions prévus jusqu’en 2030 dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Rillieux : Ostérode dans les starting-blocks

  • Dalboussières René dit :

    Alexandre est un magicien, doublé d’un mathématicien… Il oublie, comme D2p Conseil, les 13 pages de la mission régionale d’autorité environnementale Auvergne/Rhône-Alpes d’avril 2019. De même que les conclusions du Commissaire-Enquêteur sur ce dossier… Référence ARA AP 00780… Le lien avec le site : http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.…

    Jeudi en Conseil municipal Jean-Christophe Darne l’a comparé « à une baudruche gonflée à l’hélium… ».

    Bien cordialement.
    06 73 11 51 87 //// page FB à mon nom