Vandalisme inédit contre Vélo’V : une trentaine de stations fermées

Publié le 23/06/2019

(MàJ) Plus de 1200 vélos sont en réparation et près de mille autres de la précédente génération reprennent du service ce lundi. Depuis quelques mois, Velo’V est en proie à une forte vague de dégradations. 

« Des actes de vandalisme d’une ampleur jamais atteinte ». Dans un communiqué, la Métropole de Lyon fait état d’une situation préoccupante pour Velo’V. Celui-ci a d’abord été confronté à une hausse des vols en début d’année, causée notamment par une faille de sécurité, au niveau des béquilles, qui permettait des décrochages sauvages. Beaucoup de bicyclettes ont ainsi disparu dans la nature. Le problème résolu, c’est à présent une vague de dégradations qui est observée, notamment à Lyon 3e, Lyon 7e et Villeurbanne.

Plus de 1200 vélos (sur un parc de 4000) sont en atelier, en cours de réparation. « Depuis le lancement  en 2005, une telle situation n’a jamais été observée », affirme le Grand Lyon. Les faits seraient commis par de « très jeunes adolescents dont le but est uniquement de casser », selon Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité de la ville de Lyon. Un phénomène qui a essaimé, encouragé par les réseaux sociaux, nous explique-t-on à la Métropole. « Il y a des vidéos qui circulent », a affirmé Pierre Hémon, vice-président au Grand Lyon en charge des mobilités actives. Le service, dans son ensemble, en pâtit.

Les équipes de JCDecaux, l’exploitant, ont été renforcées pour assurer la récupération et la remise en état, avec une vingtaine de mécaniciens supplémentaires. Mesure exceptionnelle : à partir de ce lundi, le groupe réinjecte dans le réseau  1 000 Vélo’v de la précédente génération pour pallier le manque de bicyclettes en état de marche.  Ceux-ci sont compatibles avec les nouvelles bornes et la nouvelle application.  JCDecaux a également fait condamner provisoirement près d’une trentaine de stations où la casse était récurrente. La collectivité promet une mobilisation des forces de police.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Vandalisme inédit contre Vélo’V : une trentaine de stations fermées

  • Josette JIRAD dit :

    Rien de nouveau mais accélération du processus. Après les vélov ce sont les vélos blancs Indigo qui semblent être la visé des casseurs. Leur système de câble ne semblent pas résisté et pas que par des adolescents !