Métropole  : les centristes commencent à se rassembler

Publié le 15/06/2019

Le groupe Cimet (centristes et indépendants) et le nouveau groupe Demain… la Métropole – constitués d’élus en rupture de ban avec Synergies – viennent de créer Avenir Métropole. Nonobstant leur proximité avec Gérard Collomb, ses 18 membres militent pour un fonctionnement différent de l’institution lors du prochain mandat.

Faire des maires rassemblés l’équivalent d’un conseil de quartier ou d’un sénat lors du prochain mandat. Telle est l’ambition des 18 élus qui composent le tout nouveau groupe Avenir Métropole, fusion des Centristes et Indépendants et de Demain… la Métropole.

A compter de 2020, tous les maires ne seront plus systématiquement représentés au sein du conseil de Métropole. Afin de préserver ce lien permettant de construire des politiques publiques en faveur de tous les habitants, le nouveau groupe – présidé par l’adjointe lyonnaise Fouziya Bouzerda – prône un renforcement du rôle des conférences territoriales des maires. Elles devraient fournir un avis consultatif concernant les dossiers dépendant de leur territoire avant d’effectuer un suivi de la mise en œuvre des décisions. Un petit peu comme un conseil de quartier. Chaque CTM disposant également d’un budget spécifique pour des projets locaux afin de permettre à la Métropole de mieux s’adapter aux spécificités des bassins de vie.

Changer le règlement intérieur

Dans leur idée, la conférence métropolitaine des maires – qui rassemble, elle, l’ensemble des édiles et non uniquement ceux d’un territoire – devrait également être systématiquement sollicitée pour rendre un avis sur les grands sujets. Un peu comme un sénat local.  Elle pourrait aussi s’auto-saisir.

Cette volonté de déconcentration des pouvoirs – avec des interlocuteurs territoriaux au service des élus – qui infléchirait la tendance centralisatrice constatée depuis la création de la Métropole en 2015, nécessite « seulement » une modification du règlement intérieur, la conférence métropolitaine des maires et les conférences territoriales existant déjà. Reste à savoir s’il est possible de trouver une majorité pour voter ces changements à la veille des élections car les voix du seul nouveau groupe ne suffiront pas.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Métropole  : les centristes commencent à se rassembler