Lyon City Demain : nos 5 coups de cœur

Publié le 01/04/2019

Après l’Hôtel Dieu, la Part-Dieu et Gerland, le festival Lyon City Demain s’amarre à Perrache pour exposer dix projets de design qui interrogent la ville de demain. L’événement aura lieu du 20 au 25 juin sur le territoire circonscrit entre la place Carnot et la place des Archives. Sur ce petit bout de Presqu’île, cohabitent presque tous les modes de transport : trains, trams, métro, autoroute et piétons. Un espace en mutation comme chacun des sites retenus, avec la restauration de la voûte ouest et le percement d’une nouvelle galerie sous les voies ferrées. Sous le mot d’ordre #PerracheRetrouvé, Lyon City Demain vous propose de vivre des expériences avec des œuvres in situ. Voici nos préférées.

Taboules Chess s’il-te-plait

C’est un jeu d’échecs grandeur nature dont les pièces représentent des monuments lyonnais : Fourvière est la Dame, le musée des Confluences le Roi, le Crayon la Tour, l’Opéra le Fou et l’aéroport le cavalier (visuel ci-dessus).

« Le Saule Rieur » de Charlotte Baticle et Jonathan Denuit

C’est un mobilier circulaire où l’on est invité à s’asseoir, à l’ombre de végétaux, et reposer sa tête sur un support en terre cuite. Une condition pour être soumis à une douche sonore de rires. Une expérience communicative.

« Lyon picture Bench » de l’agence Avant Première

Rentrez dans le cadre où vous pourrez vous asseoir. Sortez du cadre pour observer le point de vue sur la ville que délimite l’objet. L’oeuvre vous invite à prendre une photo, donnant à cette expérience un effet de mise en abyme. Une installation en phase avec la génération selfie !

« Campement sonore de Lalca »

Parce que les gares concentrent des gens en transit venus de loin, parce que Perrache a accueilli des camps de Roms ou d’Albanais, l’oeuvre prend tout son sens ici. Une cabine donnera la parole aux itinérants. Le campement sonore comprend aussi un lieu de rencontres et une fresque interactive connectée.

« Les Jardins suspendus, questions d’agriculture urbaine »

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la forme que revêtira cette oeuvre n’est pas très précise. Mais le cadre mérite un coup d’œil : les jardins du dernier niveau du centre d’échanges où comme le souligne Olivia Cuir, directrice du festival, « plus on grimpe les étages, plus le temps ralentit ». La thématique de l’agriculture urbaine est au cœur de futurs projets qui seront bientôt dévoilés à Lyon et Villeurbanne.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Lyon City Demain : nos 5 coups de cœur

  • emmanuel dit :

    A propos de Design, avis aux designers : la ligne ne suffit pas, faut ajouter un peu de bon sens quand même : exemple : les bancs de Lyon. Celui qui a dessiné les bancs de la place des jacobins, est-ce qu’il s’est penché sur le rôle du matériau employé suivant les saisons ? Surement pas… S’est t-il assis sur cette « pierre marbrière » l’hiver… surement pas… C’est quasiment impossible tant ça vous glace les fesses et vous file un mal. D’autres designers nous mettent des bancs en tôle épaisse, et là, l’été, en plein « cagnard », on se brûle les fesses et les cuisses. Nos bons vieux bancs en bois d’autrefois, EUX, nous permettait de profiter d’une bonne pose… ils étaient adapté à toutes les saisons. AVIS