Taxe, stationnement, vitesse : Lyon se dote d’une charte pour les trottinettes

Publié le 26/03/2019

Le conseil municipal de Lyon a adopté une charte pour réguler l’usage des trottinettes en libre-service en ville. Un document non contraignant en attendant l’adoption d’une loi.

Entre le désir de ne pas brider un mode doux émergent et la volonté de mieux encadrer sa pratique, la Ville de Lyon va éditer une charte régissant l’usage des trottinettes en ville. Elle a été adoptée en conseil municipal ce lundi. Le document n’aura cependant pas de force juridique contraignante. La collectivité attendait l’adoption de la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) pour définir ses actions. Mais le texte est sans cesse repoussé en pleine grogne des gilets jaunes. Et il y a urgence. Adjointe en charge des personnes en situation de handicap, Thérèse Rabatel a confié recevoir des plaintes tous les jours. L’élue a exprimé « un découragement » à la vue de ces engins obstruant la déambulation des personnes handicapées. Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, perçoit une menace à « l’intégrité physique des piétons ».

121 trottinettes vendredi soir 

Comme l’a expliqué Jean-Yves Secheresse, adjoint à la sécurité, les trottinettes s’apparentent à des « jouets » non reconnus par la loi. « Nous ne savons pas où doit rouler une trottinette », a reconnu l’élu. Une opération a été menée vendredi soir : 121 trottinettes en libre-service ont été retirées des espaces publics sans compter la trentaine retrouvée dans le Rhône et la Saône. Les opérateurs s’étaient pourtant engagés à retirer chaque nuit toutes les patinettes…

Des aires de stationnement en vue

La charte précise les usages. Elle rappelle que les engins à moteur sont interdits de circuler sur les trottoirs. Elle invite les opérateurs à brider leur vitesse – mais aucune limite n’est fixée – à inciter leurs clients à porter un casque et un gilet fluorescent, à ne pas se déplacer avec des écouteurs aux oreilles, à équiper les deux-roues de feux de position. Leur présence fixe sera interdite de certains espaces publics comme les places Bellecour, Jacobins, Comédie, Terreaux, Saint-Jean… Les entreprises s’engageraient à retirer la totalité ou la majorité des véhicules chaque soir. Leur stationnement reste en suspens : la charte évoque « les trottoirs, sans entraîner de gêne aux piétons ». Jean-Yves Sécheresse a proposé que soient définies des aires de stationnement. Le compteur temps des usagers continuerait de tourner si l’engin n’était pas reposé sur un site approprié. L’adjoint a enfin annoncé la mise en œuvre d’une taxation prochaine pour occupation commerciale de l’espace public. Son montant sera défini lors du conseil municipal de mai.

Ce qu’en pensent les élus

Bridage des vitesses, amendes pour circulation sur trottoirs, recyclage obligatoire et taxes font partie des mesures demandées par Thérèse Rabatel (divers gauche). Françoise Chevallier (EELV) a proposé que les futures aires de stationnement soient prises sur des places automobiles. Nathalie Perrin-Gilbert (Gram) voit cette charte comme « une limite à la privatisation de nos espaces publics (..) une vertu de la régulation ». La maire du 1er arrondissement espère d’autres mesures dans la même veine, comme l’encadrement des loyers ou l’interdiction du stationnement automobile sur les trottoirs du boulevard de la Croix Rousse. Pierre Bérat (LR) a fait entendre une voix dissonante, faisant observer que les trottinettes relèvent d’un « phénomène social marquant dont l’essor va se poursuivre » et qui « peuvent contribuer aux enjeux d’une mobilité durable ». « On peut se demander si les solutions basées sur des stations fixes ne font pas déjà partie de l’ancien monde », a-t-il lancé. A propos des aires de stationnement, l’élu a plaidé pour un « maillage très dense ». « Il faut considérer les trottinettes comme un moyen innovant de déplacement. Une ville comme Lyon doit pouvoir les accueillir », a convenu Jean-Yves Secheresse.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Taxe, stationnement, vitesse : Lyon se dote d’une charte pour les trottinettes

  • Josette RAYMOND dit :

    Comment le rêve devient cauchemar. Et ce n’est que le début.
    Les mesures se radicaliseront dés le premier accident mortel, sous un bus, une voiture, un tram….

  • MARCELLE ANTOINE dit :

    « Les opérateurs s’étaient pourtant engagés à retirer chaque nuit toutes les patinettes… »

    Dans leur logique budgétaire, les 5 et bientôt 6 operateurs à Lyon ! ,n’ont pas les moyes de leurs engagements. Pour recharger les batterie de trot. ce sont des usagers qui font office de collecteurs et les branchent sur leur secteur avec un petit bénéfice.
    On a les esclaves que l’on peut !
    Bonjour la StartUp génération, les cars Macron et Erasmus clochards !