Le Médipôle accueille ses premiers patients

Publié le 06/01/2019

Attelage inédit entre le privé libéral à but lucratif et le réseau mutualiste, ce qui est présenté comme le plus grand hôpital privé de France a ouvert ses portes le 2 janvier à Villeurbanne en bordure du périphérique.

Chacun chez soi, avec son identité et son autonomie juridique mais tout en étant largement entremêlé au fil des spécialités. C’est le profil original présenté par le Médipôle qui a accueilli ses premiers patients cette semaine. Cet établissement dont le projet est né en 2012 est le fruit du regroupement de sept établissements de santé vieillissants mais surtout du rapprochement à 50/50 de Résamut (Réseau de santé mutualiste) et du groupe privé de santé à but lucratif Capio récemment repris par Ramsay.

Avec 746 lits, 1500 professionnels de santé et 250 praticiens dans 60 000 m2 de bâtiments sur un site de cinq hectares, Médipôle se targue d’avoir l’offre de soins hospitaliers la plus complète de l’agglomération. A la Mutualité les urgences (avec des médecins libéraux « Capio » issus de la clinique du Tonkin), la médecine, les soins de suite et de réadaptation et le pôle femme/enfant. A Capio la chirurgie, la réanimation, les soins intensifs, la médecine aiguë (cardiologie, néphrologie), le plateau technique / ambulatoire, la dialyse et la chirurgie de la main (SOS main).

Promis, juré tout sera clair au niveau des tarifs pour les patients. Celui qui rentrera aux urgences demeurera en secteur 1 (tarifs Sécu), y compris si la suite de son hospitalisation nécessite de passer dans des spécialités couvertes par les médecins libéraux de Capio. La concentration des spécialités devant être un gage d’efficience en évitant le transport (et les frais attenant) des patients d’un établissement à l’autre.

En attendant l’héliport

Pour le reste, le patient ne verra pas le passage entre la Mutualité et Capio, chacun étant largement imbriqué y compris sur un même étage. Desservi d’un côté par le C3 (à une station du métro Bonnevay) et de l’autre par le T3, les sept niveaux du Médipôle se répartissent autour d’une « rue centrale » de 170 mètres de long de chaque côté de laquelle se répartissent les activités et les vues paysagères, le tout étant largement vitré. Totalement séparées de ce rez-de-chaussée ouvert à tous – patients comme visiteurs – les urgences sont accueillies à une autre entrée.

L’ouverture du bâtiment de consultation de la Mutualité doit suivre avant celui des médecins du Tonkin d’ici la fin de l’année. Entre temps aura ouvert à côté du Groupama stadium de Décines le pôle médical rassemblant les médecins de la clinique du Grand Large. Est également attendu la réalisation d’un héliport dont les deux à trois millions d’euros d’investissements supplémentaires (sur 200 millions) ont été ralentis par le changement d’actionnaire de Capio, racheté par Ramsay.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Le Médipôle accueille ses premiers patients

  • Bertin dit :

    Il faut espérer que cette nouvelle structure ne sera pas une « boîte à fric » comme l’hôpital Mermoz