Collomb, candidat à la Ville de Lyon et à la Métropole

Publié le 18/09/2018

Gérard Collomb a annoncé sa candidature ce mardi dans une interview au magazine L’Express. Le président du Grand Lyon, David Kimelfeld, a réagi.

Dès le 27 mai, Gérard Collomb devrait abandonner son ministère de l’Intérieur pour battre campagne. Il l’a annoncé ce mardi au magazine L’Express : il sera candidat aux municipales de Lyon de 2020 ainsi qu’à la Métropole – les membres du conseil métropolitain seront alors, pour la première fois, élus au suffrage universel direct. Une annonce assortie d’un calendrier : il quittera la place Beauvau au lendemain des élections européennes (le 26 mai). En juin dernier, il avait déjà lancé son think tank « Prendre un temps d’avance, fer de lance d’un comeback.

Cette annonce a pris de court David Kimelfeld, président du Grand Lyon, qui a confié ne pas en avoir été au préalable informé. Il tenait ce midi un point presse. « Ce n’est pas une surprise″, a-t-il réagi. « Mon adversaire, ce n’est pas Gérard Collomb, c’est la droite portée par Philippe Cochet et Laurent Wauquiez″, a-t-il précisé. Refusant de dire si le ministre de l’Intérieur était ou pas légitime à revenir entre Rhône et Saône, il a souhaité « un large rassemblement″ en vue de ces échéances, pour porter un programme assis sur l’attractivité de la Métropole et « l’attention aux plus démunis″. Une ligne qui apparaît comme un infléchissement à gauche par rapport à celle de Gérard Collomb. En cas de succès, celui-ci ne pourra être maire de Lyon et président du Grand Lyon, les deux mandats étant désormais frappés de cumul.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Collomb, candidat à la Ville de Lyon et à la Métropole

  • A BLONDEAU dit :

    Ce sera de toute façon le 4° mandat de trop. N’est pas Edouard Herriot qui veut ! Il va perdre ses 4000€ de Sénateur !