Hôtel-Dieu: le réfectoire a (bientôt) sa table

Publié le 04/07/2018

 Deux mois après la réouverture de l’Hôtel-Dieu, les annoncent continuent. Le Grand Réfectoire et l’Officine doivent ouvrir à la fin de l’année. Soit une brasserie haut de gamme de deux cents couverts et un bar à cocktails avec une terrasse imprenable.

Avec le grand dôme c’est certainement le plus beau lieu de l’Hôtel-Dieu. Le réfectoire, avec ses vitraux et ses soeurs mangeant (jadis) en enfilade, possède une âme. Mathieu Cochard et Thibault Salvat (Hard-Rock Café) veulent la préserver en y ouvrant une brasserie haut de gamme sur 1 700 m2 avec la complicité du chef étoilé Marcel Ravin. Soit le mélange détonnant de deux Lyonnais sous influence caribéenne en cuisine. Voilà qui promet. L’ensemble comptera deux cents couverts auxquels il convient d’ajouter 140 places sur les deux terrasses.

Le sas d’entrée constituera une véritable rotule entre le restaurant, le bar et la cuisine.

L’établissement aura également son annexe, L’Officine et ses 120 places, sous la férule de la star des cocktails Marc Bonneton qui proposera dans ce bar des breuvages répartis à parité entre classiques et créations. Tel un chef étoilé on parle désormais de cocktails signatures. Le tout dans un lieu avec un terrasse de 50 places disposant, en étage, d’une vue imprenable sur le grand dôme.

La table de Marcel, située juste à côté de la cuisine, sera réservée à quelques privilégiés.

L’architecture de ce projet en site classé a été confiée à l’architecte Frank Vella (HTVS), déjà à l’origine du Hard-Rock Café, et au décorateur Damien Carreres. Le tout pour 4,5 millions d’euros de travaux. Table privilégiée à côté de la cuisine, cave à dégustation, réfectoire… toutes les installations respectent évidemment le lieu et sont même réversibles afin de remettre le monument historique en l’état si l’équipe actuelle devait passer la main.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Hôtel-Dieu: le réfectoire a (bientôt) sa table