Le tramway T2 prolongé jusqu’à Montrochet

Publié le 22/06/2018

Le Sytral a voté le prolongement du tramway T2 jusqu’à Montrochet pour desservir la Confluence. 

La Confluence regrettera-t-elle éternellement son métro ? Il en a été question ce vendredi, en comité syndical du Sytral, qui abordait la question de la desserte du quartier, dans la perspective du remplissage progressive de la Zac 2 de 35 hectares. En 2016, le Sytral avait déjà voté l’extension de T2 jusqu’à Suchet, pour atteindre Charlemagne. Insuffisant, au vu de l’affluence dans les rames T1 entre Montrochet et Perrache, insuffisant aussi au vu de la concertation alors menée.

Le Sytral a donc envisagé plusieurs améliorations, dont le prolongement de T6 depuis le sud, ou l’augmentation des fréquences de T1. Mais c’est l’ensemble de la ligne qui aurait alors basculé en « suroffre». Décision a donc été prise de déplacer le terminus de T2. La Confluence disposera alors d’une desserte par heure de pointe d’un tram toutes les 2 à 2,50 minutes. Voici qui nécessite de prévoir le retournement des rames en amont ou en aval de Montrochet. Le chantier devrait aboutir pour décembre 2020.

Le vote a été l’occasion d’un coup de gueule de Stéphane Guilland (Les Républicains). « Cela fait dix ans que les élus disent qu’un quartier de cette ampleur ne peut vivre sans un métro», a lancé le président de l’opposition municipale de Lyon. Il voit dans l’extension de T2 « une mesure palliative», destinée à corriger « une erreur politique», comparable, selon lui à celle de Louis Pradel de faire venir l’autoroute en Presqu’île.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Le tramway T2 prolongé jusqu’à Montrochet

  • jleburba dit :

    Je suis d’avis de ceux qui pensent que le quartier de la Confluence, présenté dès le début comme une extension de l’hyper centre ville de Lyon, aurait du être desservie par l’extension du Métro A de Perrache au Musée des Confluences. Une partie en aérienne aurait pu être envisagée…
    Connaissons nous les raisons qui ont fait que le tram a été choisi plutôt que le métro pour Confluence s’il vous plaît ?

  • Metalrod11 dit :

    @jleurba : Les documents au début du projet Confluence (début des années 2000) prévoyaient que le métro soit prolongé. Pour les diverses contraintes techniques, il aurait fallu reprendre le métro vers la station Ampère pour plonger sous le centre d’échange avant de ressortir plus loin. Il me semble que le coût avoisinait les 300 M€, ce qui repoussait la réalisation à… plus tard.

    De l’autre côté, le prolongement du tram coûtait environ 50 M€, il pouvait être fait tout de suite et ne serait pas saturé avant un bon moment. La preuve : il a fallu plus de 10 ans avant qu’on doive laisser passer une rame pour prendre la suivante… mais on a une réserve qui va être levée avec le prolongement de la ligne 2… sans compter la possibilité de prolonger plus tard la ligne T6 de Debourg à Montrochet. Avec toutes ces capacités offertes, 15 ans vont encore passer sans que le métro ne devienne impératif. Entre temps, on aura eu un transport « lourd » dès le lancement de la Confluence, on aura pu faire d’autres projets sur le territoire (ex. C1/C2/C3) et l’avenir du centre d’échange sera plus clair, permettant de retenir une solution technique pour le métro présentant le meilleur rapport coût/efficacité.

    Le tram, c’est un « tiens » quand le métro, c’est un « deux tu l’auras »… 😉

  • Merle Thierry dit :

    Complètement d’accord, il faudra bien tôt ou tard amener la ligne A à Montrochet voire jusqu’à Debourg
    Il ne pourra en être autrement sauf à asphyxier ce secteur de la presqu’île en pleine expansion