Le musée de Fourvière descend dans la rue

Publié le 12/11/2017

Afin de marquer sa fermeture avant travaux, l’institution culturelle a invité une vingtaine de graffeurs à investir les lieux. Un moment éphémère qui dépote !

Il fallait oser, le musée de Fourvière l’a fait. Dédiée à l’art religieux, l’institution ferme ses portes pour 18 mois à deux ans dans le cadre des grands travaux de réhabilitation du site. Pour marquer le coup, la fondation propriétaire a décidé d’organiser avec les Birdy Kids Watching You une expo décoiffante de street art permettant aux graffeurs d’investir les murs.

Comment deux mondes aussi éloignés ont-ils pu se rapprocher ? « Pour nous, la perspective de cette fermeture c’était l’occasion de voir le musée ouvrir ses portes à autre chose, de faire venir d’autres visiteurs. Bref, d’accueillir l’autre dans sa différence. Ca a donné une très belle rencontre« , explique Magaly Chatin, la déléguée générale de fondation. « Quand on refait un appartement, on autorise les enfants à dessiner sur les murs, ajoute sa collègue Liliane Bazaille. Le pape François nous incite à nous ouvrir vers la périphérie. Là, nous la faisons venir au centre« .

Les enfants, en l’occurence, ce sont les Birdy Kids, le collectif de street art fondé par le duo de frères lyonnais Guillaume et Gautier Mathieu. Le premier se dit ravit de l’expérience: « D’habitude on travaille dans des friches et des lieux industriels. Là, c’est différent. Le lieu en lui-même présente un grand intérêt« .

Après deux mois de travail, l’expo Waching You a ouvert ses portes ce 11 novembre pour deux à trois mois. Les artistes assurent avoir bénéficié d’une liberté totale mais les oeuvres les plus fortes sont sans conteste celles qui sont en rapport avec le site, qu’il s’agisse de vitraux graffés, de scènes religieuses ou de représentation de la colline.

Horaires: du lundi au jeudi de 12 h à 18 h, vendredi et samedi de 10 h à 19 h, dimanche de 14 h à 17h30. Entrée gratuite.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Le musée de Fourvière descend dans la rue

  • Tang dit :

    Enfin une exposition qui présente l’art contemporain actuel !
    2 a 3 heures de queue pour voir l’expo le jour du vernissage met un vrai coup de pied à la biennale d’art contemporain. La ou on voit des draps qui flottes, de la vaisselles qui bougent sur l’eau … on voit une expression artistique vivante capable de s’inscrire dans une thématique et notre vie à tous. Le public ne s’y trompe pas.
    Et pour nous présenter là ou se trouve l’art aujourd’hui, c’est à dire dans la rue, nous n’avons pas une proposition publique subventionnée mais le privée qui sans doute sans beaucoup de moyens est beaucoup plus créatif ! Merci Fourviere !

  • Adhoc dit :

    Seulement cette réhabilitation trop tardive ne fera pas revenir la couronne de pierres précieuses récemment volée par des professionnels.