Lyon généralise le 30 km/h

Publié le 18/03/2022

La vitesse de circulation est abaissée à 30 km/h pour la  plupart des rues de la ville, notamment pour réduire l’accidentologie. Quelques axes très circulés restent cependant à 50 km/h.

Grégory Doucet n’est pas avare de bons mots. « Le 30 mars, on va accélérer », a lancé badin le maire de Lyon. La conférence de presse de ce vendredi était consacrée au 30 km/h, qui sera imposé dans 84% des voiries de la ville (contre 34% jusque là). « Accélérer le bien-être de la ville, la sécurité, le confort, s’est repris l’édile. On va s’attaquer à l’accidentologie ». Il rappelle que la distance de freinage d’une voiture, avec cette nouvelle limitation, est réduite de moitié par rapport à 50 km/h. Selon Grégory Doucet, la mesure a fait baisser le nombre d’accidents graves de 42% à Londres et le nombre de piétons blessés de moitié à Grenoble. Dix-sept personnes avaient ainsi perdu la vie en 2019 à l’échelle de la métropole. Parmi les autres bénéfices, la diminution des nuisances sonores. Pour la pollution, le gain est davantage débattu*.

Reste que la mesure souffre de quelques exceptions : les quais du Rhône, l’avenue Berthelot, la rue Garibaldi, le cours Gambetta/Albert-Thomas, l’avenue Paul-Santy, l’avenue Tony-Garnier, l’avenue Mermoz, le boulevard des Belges et des Tchécoslovaques… qui restent à 50 km/h. Les bus aussi, dans certains couloirs dédiés comme cours Lafayette, pourront rouler plus vite. Passé un mois de sensibilisation, la municipalité entend faire contrôler les vitesses par la police et via de nouveaux équipements. Vingt radars pédagogiques seront installés et Grégory Doucet va demander à la préfecture des radars-sanction (il en imagine déjà avenue Barthélémy-Buyer, rue Garibaldi  et quai d’Herbouville). D’autres mesures complémentaires ont été annoncées : une cinquantaine de zones de rencontre (où la vitesse est limitée à 20 km/h et où piétons et cycles sont prioritaires) ainsi que de nouveaux couloirs de bus, comme avenue Lacassagne et sur les quais de la Pêcherie, Saint-Antoine, Célestins et Tilsitt.

* La consommation de carburant est généralement jugée plus importante à 30km/h qu’à 50. Mais selon Fabien Bagnon, vice-président à la voirie, la nouvelle limitation de vitesse va réduire le freinage (émissif de particules fines) et les à-coup de conduite (accélérations, décélérations) consommateurs d’essence.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Lyon généralise le 30 km/h