Carré de Soie : la Grande Cité Tase réhabilitée

Publié le 22/12/2021

Le Carré de Soie doit son nom à l’usine Tase (textile artificiel du sud-est) présent sur le site, dont une partie a été réhabilitée. Les ouvriers logeaient notamment dans les grandes cités Tase, à proximité du boulevard des Droits de l’homme, érigées en 1924. Dans un quartier très largement neuf, leur vétusté jurait. Dans un communiqué, la Métropole annonce leur rénovation par le bailleur Sollar (filiale du groupe 1001 vies habitat). Une opération qui concerne 12 immeubles et 188 logements. Un budget important de 126 000 euros par appartement est alloué. Au programme, une isolation thermique, un changement des fenêtres, mais aussi la reprise de sols, murs, plafonds, l’ajout d’ascenseurs (par l’extérieur) associé à la création de terrasses privatives pour accéder à certains appartements, l’aménagement de locaux communs (vélos, poubelles) et la « résidentialisation » – comprendre la fermeture des résidences.

« On a travaillé avec les Architectes des bâtiments de France et Archipat pour retrouver l’image de la cité historique, notamment sa couleur d’origine, masquée par une rénovation thermique des années 80 », explique Daniel Schoen, architecte associé chez AA Group. Le programme de rénovation ne s’arrête pas là. Les deux immeubles pavillons Nelli seront démolis, remplacés par 5000 m2 de nouvelles habitations. Et les deux résidences Eurorex et Domaine de la Côte seront aussi réhabilitées. Budget total : 26,1 millions d’euros. Les travaux vont démarrer en avril prochain et s’achèveront en 2025.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Carré de Soie : la Grande Cité Tase réhabilitée