Des piscines fluviales à Lyon ?

Publié le 26/08/2021

Ce serait une reconquête des espaces naturels de baignade avec un aménagement simple et un accès gratuit”, insiste Richard Llung. Bref, l’inverse des centres nautiques chers au budget des collectivités et pas assez nombreux dans l’agglomération. Dans le dernier mandat, le désormais ex-adjoint à l’urbanisme de Villeurbanne avait deux lieux en vue : le Carré de Soie, à hauteur de l’hippodrome, et le bord de la Feyssine.

Afin de sécuriser la baignade, des pieux dans le lit et un système de filets s’apparentant au panier à frites (l’image n’est peut-être pas heureuse mais parlante) pour éviter de dériver, un ponton-plage flottant, des cabines de bain mobiles pour se changer et une surveillance à certains horaires. “Plutôt que de chercher l’aménagement parfait, il faut suivre les usages, défend l’ancien élu. On sait que les gens se baignent malgré tout à ces endroits et se noient.” Une étude financée par la Métropole évaluait les deux aménagements autour de trois millions d’euros. Les premiers relevés des eaux n’affichant pas de pollution lourde, ils étaient encourageants. Donc, y a plus qu’à…

Hôtel flottant, pont habité, quartier sur barges, palais sur l’eau… Retrouver le dossier « Lyon et ses fleuves » dans notre dernier numéro. En vente chez les marchands de journaux et sur journaux.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Des piscines fluviales à Lyon ?