La nouvelle jeunesse de l’ex-collège Truffaut

Publié le 17/03/2021

Sur les Pentes de la Croix-Rousse, l’établissement fermé en 2013 est en travaux. Il accueillera d’ici à la fin 2022 une résidence étudiante, une auberge de jeunesse et une crèche. Et sera ouvert au quartier.

Ecole non mixte à partir de 1887, collège de filles puis collège mixte, Truffaut (Lyon 1er) restera dédié à la jeunesse. L’établissement, fermé depuis 2013, est en train d’être reconverti, avec notamment une résidence étudiante, une auberge de jeunesse et une crèche. « Un lieu de passage, de rencontre, d’engagement, de foisonnement », promet Bruno Bernard, président du Grand Lyon. Un appel à projet avait été lancé par la collectivité. Linkcity Sud-Est et la Sacvl avaient été retenus, signant un bail emphytéotique pour 60 ans (la Sacvl étant aussi investisseur).

@Pierre-Antoine Pluquet

L’heure est au curage, désamiantage et au ravalement des façades ; la livraison est prévue pour le 2e semestre 2022.  « Au-delà de la réhabilitation, c’est un projet d’intelligence collective », a vanté Yassine Bouziane, architecte chez Bamaa (en tandem avec Archipat). Il souligne l’existence de grands plateaux dégagés de tout poteau intérieur (la façade en pierres étant porteuse), avec une hauteur sous plafond de 5 mètres. Une configuration qui n’est hélas pas appelée à durer avec la création de planchers intermédiaires en bois démontables. Le chantier se veut exemplaire avec la récupération de 46 matériaux qui seront réemployés ici ou ailleurs, provenant de radiateurs, planchers, poutres, fenêtres… Un travail supervisé par l’association Minéka. Un regret ? « Ce bâtiment a été vacant pendant de très nombreuses années », a exprimé Béatrice Vessiller, vice-présidente du Grand Lyon en charge de l’urbanisme. Désormais la Métropole entend bien mener une politique d’occupation temporaire plus proactive.

A l’intérieur, on trouvera donc une résidence étudiante sociale comprenant 65 studios et 4 colocations gérée par la Sacvl ; l’auberge de jeunesse Hirundi (45 chambres) avec un bar-restaurant « locavore » et une salle de séminaire ; une crèche interentreprise de 20 berceaux animée par les Petits chaperons rouges. Plusieurs salles seront mises à disposition pour les entreprises, associations de quartier et le Festival Lyon BD, trois mois par an.

La cour constituera « le liant » entre ces activités, une partie réservée à la crèche, une autre occupée par la terrasse du bar-restaurant. Sur l’espace resté libre, on retrouvera les cinq érables (équipés de nichoirs), des animations à définir (sont envisagés du cinéma de plein air, du cirque ou des brocantes) et des merlons de terres fleuris qui amèneront un peu de relief.  On pourra en journée trabouler entre la rue de Flesselles et la montée des Carmélites.

@Pierre-Antoine Pluquet

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur La nouvelle jeunesse de l’ex-collège Truffaut