Le centre Part-Dieu s’ouvre à l’ouest

Publié le 03/12/2020

Le complexe s’enrichit de 40 nouvelles boutiques logées dans une nouvelle extension. A son extrémité, une entrée principale qui a été inaugurée samedi dernier, au pied du Crayon.

Ce n’est pas sans doute pas l’inauguration en fanfare qui avait été imaginée à l’origine du projet. Samedi dernier, le centre de la Part-Dieu a ouvert sa nouvelle extension ouest, côté Crayon, côté centre-ville lyonnais. Un événement survenu concomitamment avec la reprise commerciale post-confinement. Cette appendice nichée à la place des anciens parkings compte 40 nouvelles boutiques, comme Claudie Pierlot, Maje, Dyson, Victoria’s secret, Sandro ou Don’t call me Jenyfer. L’ensemble se répartit en une aile ouest, sur deux niveaux – dans le prolongement de la place centrale (là où est la fontaine) – et un mail prémium, dirigé vers les Galeries Lafayette, où sont massées les enseignes plus haut de gamme.

« On n’a pas vocation à aller vers une offre luxueuse », nuance toutefois Anne-Sophie Sancerre, directrice générale d’Unibail Rodamco Westfield France, propriétaire et gestionnaire des lieux. A la faveur de cet investissement de quelque 390 millions d’euros, le centre commercial comprendra désormais 305 boutiques et restaurants, soit 160 000 m2 de surfaces de vente. Un développement qui fait la part belle à la restauration qui était clairement déficitaire, et au loisir (bientôt un mur d’escalade).

Cette extension permet une ouverture du centre sur la ville, côté ouest, via un hall imposant, dit la Lanterne, au pied du Crayon. Il s’agit « de démultiplier les accès », explique Jean-Philippe Peloux-Daniel, directeur de l’équipement commercial. L’ouverture temporaire rue Servient sera pérennisée, et sa symétrique, côté Vivier-Merle, sera réalisée, vers la médiathèque.

Le centre n’en aura pas pour autant fini avec les travaux et les inaugurations. Celle de boutiques pas encore prêtes, comme Abercrombie et Muji qui vont lever rideau vers le 15 janvier. Celle de l’étage restauration (« food society ») comprenant 20 à 30 kiosques différents, en janvier ou février. Celle du toit et de sa trentaine de restaurants, en mars ou avril, et de son cinéma (18 salles), au 3e trimestre. Pour y accéder, trois escaliers extérieurs ont été conçus, côté Vivier-Merle, côté docteur Bouchut et côté Servient.

« On aura des panoramas inédits sur Lyon », promet Jean-Philippe Ploux-Daniel. 2000 tonnes de substrats ont été transportées, avec des fosses d’un mètre vingt de profondeur, côté ouest. De quoi permettre à des arbres de s’élever, nous promet-on, à 10 à 12 mètres de hauteur. Pendant ce temps, la rénovation intérieure se poursuit, poteaux et escalators se parant de tons or et champagne, le carrelage étant changé (marbre Blanc Bleu de Savoie). Et la façade est repeinte en blanc, avec une lasure auto-lavante qui capterait le CO2. Unibail Rodamco Westfield s’engage d’ailleurs à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, un objectif qui intègre les rejets des boutiques et des visiteurs.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Le centre Part-Dieu s’ouvre à l’ouest