La qualité de l’air préoccupation grandissante en Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 07/09/2020

L’enquête d’opinion commandée par Atmo Aura fin 2019 montre que 87  % des habitants de la région se montrent assez préoccupés. Dans le même type de sondage réalisé en 2013 uniquement en Rhône-Alpes, ils n’étaient « que » 83 %.

Les habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes sont préoccupés par leur environnement. Qualité des produits alimentaires, de l’air, réchauffement climatique, gestion des déchets… ils sont à chaque fois plus de 80  % à se sentir concernés par ces problématiques selon l’enquête d’opinion réalisée par BVA en novembre 2019 pour Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’organisme en charge de mesurer la qualité de l’air dans la région. La qualité de l’air (87  %) arrive en deuxième position des préoccupations derrière celle des aliments (90 %). Le trafic routier, suivi des activités industrielles apparaissant comme les principales causes de pollution.

Réalistes, les sondés n’ont pas la même perception de la bonne qualité de l’air régional s’ils habitent en Auvergne (82 %) ou en Rhône-Alpes (52 %). Paradoxe : ils estiment néanmoins qu’elle est meilleure chez eux que dans le reste du pays… tout en estimant que celle-ci s’est dégradée (58 %). Plus de 70 % s’estiment d’ailleurs mal informés à ce sujet. De quoi permettre à Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, aux collectivités et aux médias de méditer. Tout juste la moitié des sondés sait qu’il existe un organisme de surveillance.

Il y a aussi des aspects rassurants. 64  % estiment que leur comportement peut avoir une incidence sur la qualité de l’air. Et 82 % se disent prêts à changer d’attitude. Dans un cas comme dans l’autre les pourcentages sont supérieurs chez les plus jeunes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur La qualité de l’air préoccupation grandissante en Auvergne-Rhône-Alpes