Collomb : L’Anneau des Sciences mais pas que…

Publié le 04/02/2020

Le maire de Lyon soutient un plan multimodal intégrant des investissements routiers. Il appuie le métro E, les prolongements des métro A et B et revendique le projet d’un RER à la Lyonnaise.

L’Anneau des Sciences mais pas que… C’est un plan d’ensemble des mobilités qu’a présenté Gérard Collomb ce mardi matin. Ceux qui attendait un nouveau projet surgi de nulle part – comme le métro E en 2014 – en seront pour leurs frais. Les autres se sont vus rappeler des propositions déjà connues, mais intégrées dans une vision globale. Alors que les candidats concentrent leurs ambitions sur les modes doux et les transports en commun, l’ex-ministre de l’Intérieur continue à porter un programme multimodal intégrant la route, demeurant notamment le premier supporter du bouclage du périphérique.

« Détourner la circulation de transit »

« Notre première volonté est que Lyon reste accessible », a-t-il martelé en introduction, appuyant le développement de l’aéroport Saint-Exupéry, la ligne grande vitesse Lyon-Turin et la désaturation de la gare Part-Dieu. Son leitmotiv : « détourner la circulation de transit du cœur de l’agglomération ». Voici qui plaide pour un contournement autoroutier par l’Est (avec un barreau entre l’A432 et l’A46 qui serait flanquée d’une 3e voie dans chaque sens). Voici qui justifie un péage urbain frappant les véhicules en transit (trafic national et international) qui continueraient à passer sous Fourvière ou sur la Rocade Est. Voici qui explique enfin, selon le maire de Lyon, le bouclage du périphérique par l’Anneau des Sciences (Tassin/Saint-Fons). Gérard Collomb a montré de jolies images d’une A7 reconfigurée en boulevard urbain, au sud de Perrache. Il a également expliqué que le pont des Girondins reliant Gerland à la Confluence devrait enjamber les quais du Rhône et atterrir vers le cours Charlemagne si l’autoroute conservait le même gabarit qu’aujourd’hui, tandis qu’un boulevard urbain autoriserait un carrefour à feux et donc un croisement avec ledit pont.

Gérard Collomb

Un tarif intégré TCL/TER

Les projets routiers passés, Gérard Collomb a donné la parole à Christophe Geourjon, son nouvel allié, faisant sienne son projet de « RER à la Lyonnaise ». Il s’appuierait sur les 35 gares de l’agglomération. Le conseiller métropolitain UDI espère une tarification intégrée « dans les mois à venir » permettant aux abonnés TCL de monter dans les trains et, bientôt, un cadencement au quart d’heure (en heures de pointe). Il souhaite « transformer les gares en parcs relais » intégrant les stationnements de deux-roues et avec une meilleure interconnexion avec le réseau TCL. Il a enfin évoqué « un compte mobilité » soit une offre intégrant les abonnements TCL, Velo’V et l’autopartage.

Gérard Collomb

Métro, tram et navettes fluviales

Parole a ensuite été donnée à la présidente du Sytral, Fouziya Bouzerda, qui a rappelé les projets à venir : métro E (Alaï/Part-Dieu), prolongement du métro B jusqu’à l’A450, prolongement du métro A jusqu’à Meyzieu, extension de T6 jusqu’à la Doua, extension de T1 jusqu’au Carré de Soie et création d’une nouvelle ligne de tramway Gerland/Vénissieux via Saint-Fons. Une ligne centre-est desservirait, à terme, l’aéroport depuis la Part-Dieu, Bron et Genas. Dans les cartons du Sytral figurent aussi deux projets de navettes fluviales, Collonges/Confluence via Vaise et Cité internationale/Hôtel Dieu. Enfin Gérard Collomb s’engage à doubler le linéaire de pistes cyclables en visant « la continuité partout dans le territoire ». Alain Giordano a évoqué les liaisons Caluire/Oullins et TechLid/Bron (la traversée sous Fourvière n’a pas été précisée) et des aménagements sur le boulevard Stalingrad, le boulevard Pinel, la rue Duquesne, le quai Jean-Jacques Rousseau à la Mulatière et la requalification de la dernière tranche de la rue Garibaldi.

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Collomb : L’Anneau des Sciences mais pas que…