PLU-H  : Perrin-Gilbert ira au bras de fer

Publié le 18/12/2019

Si elle est élue maire de Lyon, la candidate de Lyon en commun promet de « reporter la signature des permis de construire sur les grosses opérations » afin de remettre à plat le plan local de l’urbanisme et de l’habitat.

Le PLU-H  ? « Il y a un problème de priorité et de sens, assure Nathalie Perrin-Gilbert. Le premier objectif, c’est l’attractivité avec de la solidarité en accompagnement car ce mode-là crée de l’inégalité. Quand on voit que les demandeurs de logements sociaux sont passés de 50 000 à 70 000 personnes entre 2015 et 2018, pour nous il faut réinterroger l’objectif du plan local d’urbanisme et de l’habitat« .

Refusant « le mythe de l’attractivité à tout prix car il n’existe pas de ruissellement vers les plus pauvres« , la candidate de Lyon en commun entend bien – si elle est élue maire de Lyon en mars prochain – « reporter la signature des permis de construire sur les grosses opérations » afin d’aller à la confrontation avec la Métropole pour remettre à plat le PLU-H. Et d’assurer que les promoteurs rencontrés « ne sont pas choqués » par sa position.

Autre idée à l’étude  : la possibilité de préempter les rez-de-chaussée au nom de l’intérêt général afin d’y installer des services publics ou des commerces de proximité.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur PLU-H  : Perrin-Gilbert ira au bras de fer