Les patrons lyonnais veulent l’A45 et l’Anneau des Sciences

Publié le 29/11/2019

La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne vient de publier son livre blanc des mobilités. Ecrit à partir de recueil des attentes du monde économique de son territoire, le document formule 14 propositions pragmatiques, visant à améliorer les déplacements sur l’aire urbaine Lyon Saint-Etienne englobant 4 millions d’habitants. Sans surprise, le bouclage du périphérique Lyonnais figure parmi les préoccupations majeures des chefs d’entreprises locaux. « Il faut arrêter de tergiverser, comment pouvons-nous prétendre être une grande métropole européenne sans boucler ce périphérique ? C’est un frein majeur au développement économique et à la mobilité des salariés » estime Luc Pelen, vice-président de la CCI. L’A45 entre Lyon et Saint-Etienne est aussi érigée au rang d’une « urgence ».

La CCI souhaite également voir naitre un RER reliant Saint-Etienne à Lyon en l’interconnectant aux réseaux de transports collectifs urbains. Ces propositions, que la CCI n’a pas chiffrées, vont maintenant être largement diffusées aux acteurs locaux du transport et aux élus, en formant le vœu que le monde économique soit à l’avenir plus impliqué dans les décisions touchant aux mobilités. « La gouvernance des mobilités doit évoluer et nous souhaitons que le monde économique intègre cette nouvelle gouvernance. Je ne crois pas à l’autorité unique qui serait très longue à mettre en place, mais nous pouvons travailler en bonne intelligence » explique Philippe Valentin, président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Les patrons lyonnais veulent l’A45 et l’Anneau des Sciences