D-Side : la nouvelle entrée ouest de Décines

Publié le 02/11/2019

Un nouveau quartier de 11 ha prend forme, entre le Carré de Soie, l’avenue Jean-Jaurès et le tramway T3. Après un Ehpad et une maison d’accueil dédiée à l’autisme, une résidence intergénérationnelle est en cours de construction. Le territoire a été reconnu « 100% inclusif » par l’Etat.

A Décines, une entrée de ville peut en cacher une autre. La frontière Est est transfigurée depuis que Jean-Michel Aulas y a bâti son grand stade. A l’ouest, un large projet de 11 ha se dessine entre l’avenue Jean-Jaurès (la principale artère traversante) et le tramway T3. « Là, c’est nos vies », a résumé la maire Laurent Fautra. Ce tènement précédemment occupé par l’usine Archemis aurait pu accueillir le Médipole s’il n’était pas allé à Villeurbanne. Ce sera finalement D-Side, un « démonstrateur humain » pour Yvan Patet, président d’em2c, groupe lyonnais de promotion. On y trouvera 50 000 m² d’activités tertiaires et productives, 13 000 m² de services médico-sociaux et 24 000 m² de logements. L’ensemble va bénéficier d’une nouvelle station de tramway.

Un projet urbain partenarial à dominante économique a été signé en 2017. Sont déjà sortis de terre l’Ehpad Albert Morlot (80 lits) dédié notamment aux personnes touchées par Alzheimer et Parkinson, la fondation OVE consacré à l’autisme et une résidence intergénérationnelle de 124 logements (7800 m²) est en cours de construction. En prévision Diptyk, deux immeubles signés par Alfonso Femia qui propose une flatteuse maille extérieure. Le programme, positionné le long de l’avenue Jean-Jaurès, sera la vitrine du nouveau quartier. A ses côtés, deux constructions existantes qui seront réhabilitées, M1 et M2, où l’on trouvera une crèche, un lieu dédié aux infirmiers et un espace de coworking.

Le quartier devrait aussi accueillir des logements sur la façade Ouest, APF France Handicap sur la façade Est et des entreprises au Sud. A noter que le territoire a été reconnu par l’Etat comme « 100% inclusif », un label visant à lutter contre les ruptures de parcours des personnes en situation de handicap. « Comment peut-on agrafer la ville dans un rayon de proximité ? », s’est interrogé Yvan Patet, dans l’objectif d’influer sur les secteurs alentour. D-Side devrait être rempli d’ici 5 à 7 ans.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur D-Side : la nouvelle entrée ouest de Décines