Buffet veut un « Central Park » en coeur de métropole

Publié le 19/10/2019

Transports et logements sont les deux priorités de François-Noël Buffet, candidat LR à la Métropole de Lyon. Au cours d’un déjeuner avec la presse, il a précisé ses intentions.

Ce ne sera pas la première fois que François-Noël Buffet tentera sa chance. Mais cette fois, il y croit. Le candidat LR aux élections métropolitaines pense profiter des divisions dans la majorité sortante, entre David Kimelfeld et Gérard Collomb. Il a fait état de son optimisme, à l’occasion d’un déjeuner organisé par le Club de la Presse ce vendredi. « Les choses se présentent plutôt bien », a-t-il biché.

Pendant une heure trente, il a dessiné son projet. Une vision de long terme, à horizon 2040 ou 2050, prétend-il. L’ex-maire d’Oullins veut aussi élargir aussi le cadre, agrandissant « le fond de carte » à Saint-Etienne, Villefranche, l’aéroport Saint-Exupéry ou Bourgoin, une aire urbaine qui vit « un destin collectif ». Il semble décidé à défendre une « métropole multipolaire ».

Pour le métro E et l’Anneau des Sciences

François-Noël Buffet réclame notamment « un sursaut » en matière de transport, « un choc de déplacement ». « Plusieurs milliards à mettre sur la table », martèle l’élu pour qui accroitre le budget d’investissement du Sytral de 1,2 à 2 milliards (en un mandat) n’y suffirait pas. Il entend mener un travail commun avec l’Etat et la Région. S’il est trop tôt pour rentrer dans le concret des projets, il a évoqué la question de la tarification unique TCL/TER, l’amélioration de la desserte Perrache/Saint-Etienne, la relance du tram-train de l’ouest lyonnais, l’éventuel prolongement du métro B jusqu’à Brignais. Il appuie la réalisation de la ligne E Alaï/Bellecour, imaginant des extensions futures vers Craponne et l’aéroport Saint-Exupéry. « Cela prendra peut-être vingt ans ».  Il lui faudra plusieurs mandats…

Le sénateur a répété son soutien à l’Anneau des Sciences, tout en rappelant qu’il avait proposé un tracé plus large. Comme David Kimelfeld, il envisage à l’intérieur un transport en commun circulaire, de type bus à haut niveau de service. Quant au contournement autoroutier par l’Est, il appuie une réalisation par l’A432 (qui borde l’aéroport) mais souhaite son prolongement au sud, le long de la ligne grande vitesse (qui passe à l’Est de Vienne).

« Un Central Park » 

En matière de logement, il prône une politique plus interventionniste, se disant « opposé à une forme de liberté de marché ». Il réclame un vrai office foncier qui achèterait des terrains dans un volume plus important qu’aujourd’hui; « J’ai quitté l’exécutif notamment sur ce sujet (en 2003, ndlr) », affirme-t-il. L’élu n’est en revanche pas favorable à un encadrement des loyers.

En matière d’urbanisme, François-Noël Buffet a raillé une Presqu’île trop minérale et annoncé vouloir porter un projet de « Central Park » niché en coeur de métropole. Où ? L’élu n’en a pas pipé mot, jouant le suspens. François-Noël Buffet annoncera ses têtes de liste courant novembre et son programme début 2020.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Buffet veut un « Central Park » en coeur de métropole