Ricciotti met Picasso en origami

Publié le 16/10/2019

Le visiteur est totalement immergé dans l’œuvre du peintre

L’exposition immersive Imagine Picasso, une première mondiale, ouvre ce jeudi à la Sucrière.

C’est à une étrange expérience que le visiteur est invité. Imaginez-vous plongé dans le noir face à des formes originales en trois dimensions. Lumière  ! Et là défilent – en rythme avec la musique – de gros plans de toiles de Pablo Picasso projetés sur les murs, le sol et les origamis géants conçus par l’architecte Rudy Ricciotti. Les formes, les angles, le positionnement et la taille des projections donnent une nouvelle vie à ces œuvres qui sortent littéralement du cadre.

En fait, c’est très difficile à décrire. Mieux vaut le vivre. Ce spectacle c’est un dialogue entre Picasso et Ricciotti sur un espaces de 1 400 m2. Avec une contrainte imposée par la Sucrière : quasiment pas de hauteur sous plafond donc une vision horizontale du sujet. Contrairement à New York où cette exposition jouera sur la verticalité. 

Quand on lui demandait comment accrocher ses œuvres, on prête au peintre cette réponse  : « mal« . C’est appliqué là au pied de la lettre avec un évident travail sur l’oblique. Les Demoiselles d’Avignon sont carrément allongées. 

« Ce que l’on fait est inoffensif, pas innocent« , assure Rudy Ricciotti. Le travail sur le cadrage et les plis des origamis est évidemment exigeant. Avant d’entrer dans cette pièce pour un son et lumière d’une demi-heure, les quelque deux cents toiles sont montrées dans leur intégralité, respect de l’œuvre oblige. 

« Il s’agit de susciter en permanence l’attention du visiteur pour lui éviter de démissionner« , explique Annabelle Mauger, tant toute œuvre figurative ou abstraite n’est pas toujours abordable. Elle a réalisé cette exposition immersive avec Julien Baron et en collaboration avec l’historienne de l’art Androula Michael. Sur ce point, susciter l’attention, le pari est réussi. On découvre Picasso… sous un angle différent. 

Jusqu’au 19 janvier 2020 à La Sucrière. Du mardi au vendredi 12,90 euros (adultes), le week-end et les jours fériés 13,90 euros.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Ricciotti met Picasso en origami