Caluire prépare sa charte architecturale et paysagère

Publié le 20/06/2019

Elle fait partie des 141 actions prévues après la grande concertation sur la ville durable lancée à l’automne dernier par la commune.

4 000 manifestations d’intérêt, 900 propositions et au final 141 actions de court, moyen et long terme pour une ville durable. Voilà ce dont le conseil municipal de Caluire doit prendre acte le 25 juin avant de rentrer dans le concret suite à la concertation lancée à l’automne dernier avec la population. « Ce n’est pas un sujet d’opportunité« , insiste le maire Philippe Cochet après la percée des écologistes aux européennes.

La concertation, qui a duré cinq mois, avait trois axes majeurs  : urbanisme, mobilité et santé-environnement. Vont en ressortir une charte architecturale et paysagère, une charte environnementale (biodiversité, compostage, lutte contre le gaspillage alimentaire…) et un plan vélo. La première doit être votée fin 2019. Elle devrait notamment contenir une surface d’espaces verts par mètre carré constructible mais également des recommandations en matière de toitures. « Les panneaux photovoltaïques c’est efficace mais souvent moche« , lâche le maire. La commune entend bien également poursuivre une politique de préservation des maisons remarquables dans une ville qui se reconstruit avant tout sur elle-même. Cette charte n’aura évidemment rien de contraignant mais son but est « d’entamer la discussion avec les promoteurs » qui souhaitent (re)travailler dans la commune.

Mieux partager la voie verte

Le plan vélo va notamment consister à définir les secteurs critiques pour les cyclistes afin d’y remédier. A commencer par les carrefours à problèmes, qui dépendent de la Métropole. La traversée complète de Caluire en deux roues permettant une jonction entre Rillieux et Cuire doit être achevée. La réhabilitation du chemin de Crépieux va permettre d’avoir une voie cycliste indépendante. Enfin une signalisation – sans séparation physique – doit permettre un meilleur partage de la voie verte entre deux roues et piétons. Des garages à vélos sécurisés doivent également voir le jour places Foch et Jules-Ferry d’ici la fin de l’année.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Caluire prépare sa charte architecturale et paysagère