Silk 2.0: les bureaux servent aux logements (et inversement)

Publié le 24/05/2019

Le Carré de Soie accouche d’intéressants projets. Situé sur une friche industrielle rachetée voici sept ans par GR Groupe, Silk 2.0 voit le jour en bordure du boulevard urbain est (BUE). Si ce dernier facilite l’accessibilité, ce n’est pas un boulevard urbain à l’ancienne. Il marie voirie traditionnelle, couloir de bus et piste cyclable dans un cadre verdoyant.

Surtout, là où la facilité aurait voulu qu’un immeuble de bureaux et un de logements assurent la mixité fonctionnelle du site, Gérald Rios a choisi de mêler les deux. C’est ainsi un seul et même bâtiment – conçu par Patrick Bowdler (Sud Architectes) – qui accueille du tertiaire et des appartements à la fois superposés et imbriqués. Il a donc à la fois fallu gérer la complémentarité et l’indépendance des fonctions, notamment concernant les réseaux. Le socle de bureaux donne sur le BUE. Ils sont surplombés, à partir du 4e étage, par les 55 logements, le toit des premiers offrant ainsi de vastes terrasses aux seconds. Résultat: on compte 2 000 m2 de surfaces extérieures pour 3 300 m2 de surfaces habitables. Du fait de cette mixité, l’immeuble et son sous-sol commun vont vivre tout le temps.

Si tout a été vendu avant la livraison en juin, Silk 2.0 va encore gagner en attractivité lorsque la ligne T3 du tramway effectuera un arrêt supplémentaire à proximité, comme c’est programmé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Silk 2.0: les bureaux servent aux logements (et inversement)