SuperGrid Institute : c’est parti pour les autoroutes de l’énergie

Publié le 17/04/2019

Le premier des trois bâtiments de l’institut pour la transition énergétique (ITE) lyonnais a été livré l’an dernier à Villeurbanne. Outre le siège de SuperGrid, il accueille dix plateformes d’essai et des laboratoires de recherche pour devenir la référence européenne en matière de courant continu alliant les compétences de l’industrie et celles de la recherche académique.

Si le bâtiment vient d’être inauguré, il est en fonction depuis un an. SuperGrid Institute est l’un des huit instituts pour la transition énergétique (ITE) créés dans une logique de coinvestissemnt public/privé avec un consortium de 14 actionnaires issus de la filière électrique française (industriels, institutionnels, organismes de recherches et d’enseignements).

Ses travaux portent sur le système de transports d’électricité à base de courant continu. Ce dernier permet d’envisager de véritables autoroutes de l’énergies. « C’est la seule solution pour rapatrier l’électricité produite en offshore, assure son président Michel Augonnet. SuperGrid se différencie sur les domaines de recherches – des systèmes aux composants – pour des équipements de pointe s’inscrivant dans le temps long, le mélange entre industriels et recherche académique évitant le court-termisme« . L’objectif est de s’imposer comme leader européen avec un standard reconnu de tous et un réseau continental.

Tests de très fortes puissances

Le courant continu permet d’occuper six fois moins d’espace en aérien que l’alternatif et de mieux répondre au transport de l’électricité sur de longues distances, c’est-à-dire celles qui permettront d’intégrer massivement dans le réseau des énergies renouvelables à la production intermittente et complémentaire dépendant du climat (vent, soleil…) et que l’on ira donc chercher plus loin. SuperGrid Institute développe les algorithmes de contrôle (stockage, passage du continu à l’alternatif) de l’énergie.

Avec 220 millions d’euros d’investissements, la structure tire ses revenus de la location d’équipements, de la vente de ses résultats de recherches, d’essais et de services ainsi que de projets collaboratifs. Elle compte 180 personnes issues de 28 nationalités dont une trentaine de doctorants. SuperGrid Institute vient de terminer premier dans la catégorie PME du palmarès de l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle) avec plus de 50 demandes de dépôt de brevets dont 16 pour 2018.

Conçu par David Beal (Aamco architectures), ce bâtiment de 5 560 m2 va être rejoint par un deuxième cette année destiné aux tests de matériels de très fortes puissances, puis un troisième en 2021 qui abritera une source de courant continu de très forte puissance.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur SuperGrid Institute : c’est parti pour les autoroutes de l’énergie