Métro B à Saint-Genis Laval : top départ du chantier

Publié le 12/10/2018

Les travaux du prolongement de la ligne B vers les hôpitaux sud commencent. Ils devraient être achevés en 2023. 

« Pas un métro pour notre clocher, mais un métro pour le bassin de vie». En accueillant ce vendredi élus et pelleteuse pour le premier coup de pioche de la prolongation du métro B aux hôpitaux sud, Roland Crimier, maire de Saint-Genis Laval, a souhaité élargir l’enjeu à l’ensemble du sud-ouest de l’agglomération. Pour lui, il s’agit d’ailleurs d’un « terminus provisoire», envisageant une future extension vers l’A450 (Pierre-Bénite/Brignais). D’ici à 2023, le métro sera prolongé de 2,5 km et doté de deux nouvelles stations, Oullins centre, sous la place de l’église, et Hôpitaux Sud, dans une zone de parking, à l’ouest du chemin du grand Revoyet. Le terminus accueillera un pole multimodal à dominante de blanc, avec une toiture végétalisée, des panneaux photovoltaïques, un patio et des bornes de recharge pour véhicules électriques. Le parcs-relais disposera de 900 places de stationnement et 200 arceaux pour vélos. Voici qui devrait positionner Saint-Genis Laval à seulement 17 minutes de Charpennes. Un métro partira toutes les deux minutes en heures de pointe.

Le chantier au coût de 391 millions d’euros est donc lancé. Dans les prochains mois, deux puits de ventilation seront percés. Le tunnelier (120 mètres de long) dégagera la galerie entre la fin 2019 et la fin 2020. Cette opération survient en même temps que l’automatisation de la ligne (comme le métro D) et juste après la mise en service de la 4G. Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral, a rappelé les grandes étapes de l’odyssée du métro B, depuis sa création en 1978 entre Charpennes et Part-Dieu, puis sa poussée vers le sud : Jean-Macé (1981), Gerland (2000), Oullins (2013) et donc Saint-Genis Laval (2023). Michel Le Faou, vice-président au Grand Lyon en charge de l’urbanisme, a vanté dans ce mode lourd de transport un « levier de développement», soulignant qu’à chaque fois des projets urbains se sont développés : Massimy, Bon Lait et Girondins dans le 7e arrondissement, bientôt la Saulaie à Oullins et le Vallon des Hôpitaux à Saint-Genis-Laval.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Métro B à Saint-Genis Laval : top départ du chantier