Plus de 100 capteurs pour ausculter le pont de Vernaison

Publié le 26/09/2018

Le pont de Vernaison fait partie des trois ouvrages d’art observés de près par le Grand Lyon. Il fera l’objet d’une surveillance en temps réel grâce à des capteurs à l’écoute de sons que pourrait provoquer toute rupture. 

Depuis le drame de Gênes, le sujet préoccupe. La métropole de Lyon compte 709 ouvrages d’art (ponts, passerelles, trémies) dont 185 font l’objet d’une surveillance de la part des services du Grand Lyon. Trois ponts font l’objet d’une vigilance particulière : le pont de l’île Barbe (particulièrement en hiver), le pont Bonaparte et le pont de Vernaison, avec ses faux airs de Brooklyn bridge. « Depuis le pont Pasteur jusqu’à Givors, vous n’avez que le pont autoroutier de Pierre-Bénite et celui-ci qui traverse le Rhône. C’est un pont stratégique. Le fermer – cas d’école – serait une catastrophe », explique Jean-Luc Da Passano, vice-président en charge des infrastructures. D’autant que l’infrastructure dessert la vallée de la chimie.

Bâti en 1954, l’équipement a subi, comme d’autres, la corrosion, notamment sur les ancrages des câbles, au sol, à chaque extrémité, ainsi qu’au sommet. Les examens triennaux des services  ne suffisent pas : le bureau d’études Quadric a été mandaté pour plus d’investigation. Et ce seront finalement des capteurs qui seront fixés à la structure, la surveillant en temps réel. 52 accéléromètres seront posés au sommet, 60 autres à la base des câbles, à chaque extrémité. « On utilise ces capteurs comme des micros. Chaque fil qui rompt envoie un son », explique Jean-Philippe Maherault, responsable de l’activité instrumentation chez Quadric. Il faut savoir que l’équipement compte 7 câbles, et que chacun d’eux dispose de 128 fils. Les données seront envoyées dans un serveur, avec un système d’alerte en cas d’incident. Cette observation au coût total de 385 000 euros  sera vraiment effective au printemps prochain. En attendant, la Métropole songe à bâtir un nouveau pont au cours du prochain mandat (après 2020) qui incorporera les modes doux.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Plus de 100 capteurs pour ausculter le pont de Vernaison