Immobilier neuf à Lyon : vers une forte hausse des prix ?

Publié le 25/09/2018

Lyon construit de moins en moins selon les chiffres de l’observatoire Cécim dévoilés ce lundi. Une tendance qui pourrait annoncer une hausse des prix. 

Baisse de l’offre, hausse des prix, baisse de la demande : ce cercle vicieux menace-t-il l’immobilier lyonnais ? Le marché du neuf se rétrécit, au vu des statistiques de l’observatoire Cécim dévoilés ce lundi lors de la conférence de presse. Qu’on en juge : diminution en un an de 38% des mises en vente dans la région lyonnaise, de 17% des réservations et de 21% de l’offre disponible (chiffres arrêtés au 31 août).  « Tout baisse», résume Eric Verrax, président du Cécim. Dans l’agglomération, seule Villeurbanne semble accueillir plus de programmes, proposant une offre quasi identique à celle de Lyon. Ailleurs, la tendance est au recul : seulement 1843 nouveaux logements ont été mis en vente en un an dans la région lyonnaise – du jamais vu depuis 2010. « Cela génère des tensions sur les prix», prévient Hervé Simon, président de la FPI. Depuis août 2017, ils n’ont pourtant gagné que 3,7%, atteignant une moyenne de 4349 euros le m2 dans la région lyonnaise. Mais la hausse pourrait s’accélérer. Et c’est déjà trop pour les investisseurs, en baisse de 28% dans la région lyonnaise et plus encore à Lyon intra muros qui afficherait des taux de rentabilité trop bas.

Comment expliquer cette dynamique malthusienne alors que les besoins sont importants ? « Le foncier se raréfie, il devient cher», accuse Louis Ziz, vice-président de la FPI. Il déplore aussi les délais d’instruction des permis de construire, trop longs, les recours déposés par les riverains et – faits nouveaux – les sursis à statuer prononcés par les villes qui souhaitent geler les projets dans l’attente de l’adoption du nouveau plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H), qui devrait être voté en décembre ou janvier. Un prétexte, selon certains professionnels. « Beaucoup de communes veulent faire traîner en vue des municipales», souffle Louis Ziz. « Certains maire sont été élus pour ne pas faire. Ils tiennent parole. Et les autres vont vers des sursis à statuer. Tout concourt à ce que les prix continuent à monter», constate avec amertume Hervé Simon. Le président de la FPI lance un appel aux élus : « libérez du foncier, libérez-nous».

 

Lyon 2e Lyon 3e Lyon 4e Lyon 5e Lyon 6e Lyon 7e Lyon 8e Lyon 9e Villeurbanne
Prix moyen au m2 5958 € 5369 € 6077 € 5470 € 5719 € 5016 € 4820 € 3856 € 4277 €

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Immobilier neuf à Lyon : vers une forte hausse des prix ?