Cluster Eco-Energies : les ambitions de Bruno Dehan

Publié le 20/07/2018

Le nouveau président veut voir les membres du réseau entrer dans un esprit plus opérationnel et collaboratif afin de proposer aux acteurs de l’éco-bâtiment une offre globale à géométrie variable. Et ce, alors que le congrès national du bâtiment durable se tiendra cette année à Lyon les 17 et 18 octobre. 

Promis, juré, fini le réseautage pour le réseautage. Elu au printemps à la présidence du cluster Eco-Energies Auvergne-Rhône-Alpes, Bruno Dehan veut voir les mentalités changer. A la tête de Séquoia, un bureau d’étude spécialisé dans les fluides thermiques et toute l’énergie autour du bâtiment, il entend renforcer les liens entre les membres pour les rendre opérationnels.

L’idée est née lors d’un salon à l’étranger où, face à l’affluence, chacun parlait de ce que réalisaient les autres entreprises, montrant la capacité du collectif à apporter des réponses globales aux clients potentiels. C’est cet esprit collaboratif où les intérêts individuels passent par celui du groupe que Bruno Dehan souhaite renforcer afin de proposer aux maitres d’ouvrage « une offre globale à géométrie variable en montrant la cohésion d’ensemble plutôt que l’offre de chaque entreprise prise individuellement. Nous avons au sein du cluster 180 membres et donc 180 compétences dans la banque, l’assurance, l’architecture, le bâtiment durable, l’électricité… Améliorer la visibilité du cluster ne peut que profiter à tous« .

Yvan Bourgnon comme parrain

Ca tombe bien, le congrès national du bâtiment durable, qui se déroule pour la première fois à Lyon les 17 et 18 octobre, va donner au cluster – coorganisateur de la manifestation avec Ville & aménagement durable – l’occasion de mettre en valeur son travail depuis sa création en 2006. Les participants pourront également voir le rôle pionnier de la région en la matière, en visitant la Confluence « véritable vitrine des architectures, des matériaux et nouveaux usages (mixité commerce, industrie, bureaux, logement) » et l’Hôtel-Dieu « où l’on a redonné une vie sociale à un quartier« , détaille Bruno Dehan.

La manifestation sera parrainée par Yvan Bourgnon qui développe avec son association The Sea Cleaners une usine de recyclage flottante sur un bateau. De quoi lutter contre l’image du bâtiment, deuxième pollueur au monde à l’origine de 40  % des gaz à effet de serre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Cluster Eco-Energies : les ambitions de Bruno Dehan