Rhônexpress initie à la POP culture

Publié le 11/07/2018

De gros macarons interactifs installés dans les rames permettront au voyageur de connaitre, via son smartphone, le positionnement du train en temps réel, d’acheter un titre de transport, de connaitre les horaires d’avion… s’il le souhaite.

Rassurez-vous, il n’y a rien d’intrusif dans tout cela. La technologie développée par la start-up lyonnaise Pop’n Link est purement volontaire. Le voyageur qui souhaite en bénéficier n’a qu’à passer son smartphone trois secondes sur le gros macaron installé sur les vitres des rames de Rhônexpress. Pas besoin d’appli spécifique ni de géolocalisation ou des données personnelles pour activer le POP (proof of presence) et ainsi connaitre la position en temps réel du train, les horaires des décollages à l’aéroport ou des départs en gare de la Part-Dieu, acheter un billet directement dans la rame sans surcoût, etc.

Si Pop’n Link a remporté le grand prix d’Innovative-UX, l’appel à projets de Rhônexpress dédié aux startups, elle a également développé son concept au Hard-Rock Café, permettant ainsi au client de commander son menu (ou d’ajouter un café) via son smartphone plutôt que d’attendre le serveur et même payer à table.

Installé sur un fauteuil d’auditorium, le POP peut donner de l’info, faire connaitre en temps réel à l’animateur d’une conférence ma question, réaliser un sondage auprès de l’assistance…

Rhônexpress a ainsi donné de la visibilité à douze start-up dans ses locaux qu’elles aient ou non un rapport avec les transports. Nativing se présente comme un Air bnb linguistique mettant en relation hôtes et demandeurs d’un séjour linguistique en fonction des disponibilités, du logement, du prix… Eelway s’occupe de vos bagages afin que vous profitiez de votre séjour en toute liberté.

Quant à My Bus, il permet dans les réseaux partenaires d’acheter et de composter son titre de transport avec son smartphone, de bénéficier d’un guide horaire et d’un calcul d’itinéraire en temps réel grâce à des infos communautaires de type Waze. En attendant le jour où l’on pourra prendre les TCL à Lyon, un TER pour rejoindre Grenoble et le réseau de transports en commun là-bas juste avec son smartphone.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Rhônexpress initie à la POP culture