LPA lance un service de parkings mutualisés

Publié le 06/03/2018

L’application LPA&CO permet de réserver un stationnement dans un parking privé de la ville. 840 places sont proposées.

Des automobilistes qui tournent des heures durant à la recherche d’une place disponible. Et des parkings privés aux trois quarts vides. C’est pour faire se rencontrer offre et demande de stationnement que plusieurs starts-up ont eu l’idée de partager des emplacements privés. Lyon Parc Auto vient à son tour de lancer son application LPA&CO pour smartphone (Iphone et Android), avec la volonté de canaliser un marché bien prometteur. La société lyonnaise qui gère de nombreux parcs publics affiche un réseau déjà bien étoffé : 840 places réparties dans 45 parkings, notamment à Lyon 3e et Lyon 6e, appartenant à la Sacvl, Grand Lyon habitat et au promoteur DCB International qui disposaient de complexes souterrains partiellement vacants. Grâce à l’application, il est possible de réserver une place pour quelques heures, quelques jours ou quelques mois, pour un tarif très variable selon le site retenu (de 25 à 120 euros la journée). L’usager est guidé par GPS une fois son choix arrêté. Il  accède à l’intérieur du parking grâce au Bluetooth. Un emplacement lui est précisément signalé.

Pour la collectivité, l’intérêt est évident : exploiter au maximum les parkings souterrains, alors que les places de surface se font de plus en plus rares et sont parfois supprimées au profit d’aménagements piétonniers. L’instauration d’un forfait post-stationnement coûteux rend ce type de service de plus en plus attractifs. Président de LPA, Louis Pelaez explique vouloir travailler avec les grands sièges tertiaires pour qu’ils ouvrent leurs parkings, notamment les soirs et week-ends où ils sont vides. Consentiront-ils à mutualiser leurs parkings ? Et à les ouvrir au tout venant ? Près de 70% du chiffre d’affaires généré est versé au propriétaire de l’équipement. A Incity une seule place est nominative, celle de la présidente de la Caisse d’Epargne. Pour le président de LPA, il s’agit aussi de confronter les paroles de dirigeants de grands groupes (épris de développement durable) à leurs actes. D’ici à la fin de l’année, LPA espère pouvoir proposer 1300 places réparties dans 100 parcs de stationnement.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur LPA lance un service de parkings mutualisés