Grand Parilly: une première pierre et du travail local

Publié le 12/02/2018

La maire de Vénissieux a confirmé que le chantier du Puisoz, déjà dans une phase active, fera l’objet d’un lancement officiel assez rapidement.

Les travaux battent leur plein au bord du périphérique. Difficile de manquer les énormes poteaux en béton qui sortent de terre sur ce qui est longtemps resté une friche agricole entre la station de métro Parilly et le centre commercial Carrefour. Michèle Picard, la maire de Vénissieux, a récemment confirmé que la pose de la première pierre ne devrait désormais plus tarder.

Ce qui sera à terme un nouveau quartier avec ses logements, de l’activité et peut-être un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) comme la demande en a été faite auprès de l’ARS (Agence régionale de santé), va accueillir dès 2019 Leroy-Merlin et Ikea. Outre des créations d’emplois, le chantier va générer près de 60 000 heures de clauses d’insertion.

24,5 millions dans des rénovations

Parallèlement au (futur) Grand Parilly, la maire de Vénissieux a annoncé que la Sacoviv – gestionnaire local du logement social – allait investir cette année 24,5 millions d’euros dans la rénovation de deux résidences (le Couloud et le Monery) soit 506 logements au total. Des réhabilitations qui iront de pair avec les « 400 logements sociaux (qui) verront le jour en 2018 et 2019 » et la signature de la convention site du programme national de renouvellement urbain (PNRU) Minguettes-Clochettes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Grand Parilly: une première pierre et du travail local