Les maires sensibles à leur patrimoine religieux

Publié le 11/02/2018

Plus de 120 personnes ont participé à la journée organisée par le diocèse à destination des maires et des curés.

On a refusé du monde le 17 janvier à l’auditorium des Archives départementales. Ils étaient plus de 120 à être présents mais plus de 150 ont voulu s’inscrire. La journée organisée par le diocèse autour du devenir des églises à destination des maires et des curés du Rhône a donc fait salle comble.

Comment restaurer ou aménager un lieu de culte ? Quelles sont les spécificités d’un édifice protégé au titre des monuments historiques ? Quelles pistes pour trouver des fonds afin de contribuer aux travaux ? Comment gère-t-on des objets et du mobilier religieux ? Qu’est-ce qu’il faut faire pour les protéger au mieux ? Autant de questions auxquelles ont répondu des spécialistes venant du diocèse et notamment de la commission d’art sacré, de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), du monde de l’architecture, mais aussi de la police et de la gendarmerie concernant la sécurité.

Expliquant son intérêt pour la démarche, un maire participant a déclaré que le patrimoine religieux participe de l’attractivité de nos territoires car « il est une richesse pour nos petites communes ».

Au vu du succès de la manifestation, Mgr Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon, a annoncé la publication des actes de la journée et l’organisation de journées thématiques de formation (« restaurer », « financer les projets », « sécuriser les biens et les personnes », « gérer les objets mobiliers », « créer : l’art contemporain dans les églises »…).

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Les maires sensibles à leur patrimoine religieux