HEH dévoile un nouveau visage

Publié le 27/01/2018

Si l’ouverture de la brasserie La Villa par Thierry Marx à l’entrée de l’hôpital fait l’évènement, l’établissement est l’un des derniers « emplacements de services » concédés à Lagardère Travel Retail dans le but de voir évoluer l’image des hospices civils de Lyon.

Entre l’éclairage subtil et la restauration des façades, difficile de manquer les deux bâtiments devant lesquels on passait jusqu’ici sans s’arrêter en entrant dans l’hôpital Edouard-Herriot. Avec La Villa du chef Thierry Marx d’un côté et le Starbucks Coffee de l’autre, les Hospices civils de Lyon ont déjà atteint un des buts recherchés: valoriser leur domaine public en intégrant mieux les enceintes hospitalières à la ville. Car nul doute que la clientèle des deux établissements ainsi positionnés en lisière ne se limitera aux soignants, aux patients et aux visiteurs d’HEH.

Comme l’autre but était de proposer une offre de services supplémentaire dans l’ensemble de ses sites, les HCL ont lancé en 2015 une consultation portant sur l’aménagement de 20 emplacements allant de la restauration à la supérette. Histoire d’éviter que les opérateurs se précipitent sur HEH et laissent de côté l’hôpital Henry-Gabrielle ou quelques autres moins quotés. A l’exception de la construction d’un bâtiment destiné à accueillir des commerces à l’hôpital de la Croix-Rousse, tous sont à peu près terminés.

Lagardère Travel Retail, dont l’offre a été choisie, a investi 7 millions d’euros dans les travaux pour La Villa, accueillie dans un bâtiment classé. « Les discussions avec l’architecte des bâtiments de France concernant les extérieurs ont été constantes », rappelle Luc Fabres, directeur des affaires domaniales des HCL. Le restaurant de 106 couverts, répartis sur deux étages, offre notamment une large visibilité sur les cuisines. Après un an de chantier, le changement est patent pour ce qui était à l’origine le logement du directeur de l’hôpital et qui était devenu au fil des décennies un local administratif. On retrouve au plafond… les peignes chers à l’architecture de Tony Garnier.

Les sites sont mis à disposition de Lagardère Travel Retail pour 14 ans. L’entreprise table sur un chiffre d’affaires annuel de 10 millions d’euros. Les HCL devraient au passage percevoir un intéressement de plusieurs dizaines de millions d’euros sur la durée du contrat. Soit bien plus d’un million par an. Ce qui n’est pas négligeable même s’il s’agit d’une paille dans un budget de 1,7 milliard annuel.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur HEH dévoile un nouveau visage