La Sacvl investit à son rythme, malgré tout

Publié le 18/12/2017

L’objectif de produire 1000 logements d’ici 2025 demeure pour la société d’économie mixte lyonnaise.

Le fameux article 52 du projet de loi de finances ? La Sacvl devrait surmonter sans trop de dommages la baisse des APL. « Le logement social ne représente qu’un quart de notre chiffre d’affaires, explique Bernard Bochard, le maire du 9e arrondissement et président de la Sem. L’incidence sur notre budget se situerait aux alentours de 1,4 millions d’euros. Il ne s’agirait donc pas de renoncer à certains investissements mais de les différer d’une année. Notre plan sur l’amélioration énergétique des bâtiments, qui court jusqu’en 2020, pourrait ainsi être décalé à 2021« .

Chiffré à 44,5 millions d’euros, ce plan vise à voir la consommation énergétique passer de 200 kWh/m2/an en 2014 à 165 en 2020 et à 150 en 2024. L’amélioration de la performance énergétique est déjà de 25% depuis 2011. Elle a permis d’enlever 600 000 euros sur les charges en 2016 pour les locataires.

Le contexte ne fait pas varier la Sacvl sur son objectif de construction avec une production de 1 000 logements entre 2016 et 2025, soit une centaine par an. En 2017, elle a notamment finalisé l’Antiquaille (160 logements) où il ne manquera plus que 9 maisons à énergie positive prévues pour l’an prochain (ci-dessus). Ont également été livrés un foyer d’accueil médicalisé et une résidence au Moulin-à-Vent ainsi que la résidence étudiante du parc Blandan (en tête) terminée en un temps record. Investie à la rentrée de septembre, elle a été bouclée en 9 mois dont 4 consacrés au désamiantage.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur La Sacvl investit à son rythme, malgré tout