@ Studiofly-SERL-2016

Duchère : le Plateau achève sa mue

Publié le 17/09/2017

Deux nouvelles constructions ont été inaugurées. Le quartier a trouvé une nouvelle trame urbaine, une nouvelle centralité autour de la place Abbé-Pierre.

Deux résidences sociales ont été inaugurées le 15 septembre, l’une pour étudiants, l’autre pour jeunes actifs, totalisant 164 places. Ce sont les dernières-nées de la Duchère, réalisées par le groupe 3F/Action Logement et construites par Fontanel. Elles s’inscrivent dans le grand projet en cours, à l’issue duquel le taux de logements sociaux aura chuté de 80 à 56 % (en 2020). Le nombre d’habitants est resté stable (un peu plus de 10 000), pourtant la Duchère a connu un ouragan urbanistique. 1700 logements ont été démolis, 1500 reconstruits. Sont arrivés de nouveaux habitants, notamment des primo-accédants attirés par la TVA à 5,5 %. Thomas a acheté en 2007 un T2 de 50 m2 avec garage pour 118000 euros. Il l’a depuis revendu et a acheté plus grand, sans changer d’adresse. « J’adore le quartier, il est très aéré, il y a des espaces verts. Je paie mon crédit moins cher qu’un loyer à Lyon », argumente-t- il. Un autre est plus réservé, déplorant les rodéos de deux-roues.

©Jacques Leone Grand Lyon

Photo de 2002

« On sort de l’urbanisme des années soixante, quand il fallait construire à tour de bras », a exposé Michel Le Faou, adjoint à l’urbanisme, lors de l’inauguration des deux résidences. La destruction des barres des Mille a permis de relier crête et vallon. À la place, un alignement de maisons bâties sur la pente du terrain, qui contiennent en moyenne 4 duplex. 60000 à 70000 m2 auront été construits, en logements et équipements, compensés par la disparition des parkings. « Tout ce qui n’est pas construit est vert », résume un chef de projet à la SERL, l’aménageur. Architecte conseil, Alain Marguerit explique avoir voulu retrouver le cardo et le decumanus (axes structurants, nord-sud et est-ouest), en l’occurrence l’avenue Rosa-Parks et l’avenue du Château, qui se croisent sur la place Abbé-Pierre. Commerces et équipements publics (médiathèque, halle d’athlétisme, maison des fêtes et des familles…) sont venus s’y raccrocher. « Il était, dit-il, important de recréer une centralité à l’échelle des quartiers », en l’occurrence le Plateau, Balmont, le Château et la Sauvegarde. Ces deux derniers, qui ont moins bénéficié de transformations, sont inscrits au nouveau programme de renouvellement urbain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires sur Duchère : le Plateau achève sa mue